Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
 
Lettre d'informations de la délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
Numéro 36 - 26 juin 2020
 
 
Budget européen : un chantier colossal et décisif pour l’avenir de l’Union
 
Si la crise sanitaire liée au Coronavirus a fortement bousculé l’Union européenne, la vidéoconférence des dirigeants de l'UE du 19 juin dernier, a permis à nouveau de constater les points de divergence au sujet du budget 2021-2027 et du plan de relance.

Dans un tel contexte, l’Union européenne doit apporter une réponse coordonnée et forte en faisant preuve de solidarité. Certains pays européens risquent de faire faillite et plusieurs secteurs économiques clés sont durement impactés. Le chômage devrait atteindre 9 % cette année dans l’UE selon la Commission européenne.

Face à cette crise économique et sociale sans précédent, les institutions européennes ont octroyé des aides d’urgences votées par le Parlement européen et un plan de relance de 750 milliards d’euros annoncé le 27 mai dernier par la Commission.

Néanmoins, la question des ressources propres reste entière. Pour financer les divers projets de l'UE et pour que le prochain budget à long terme soit correctement financé, la Commission et le Parlement européen plaident pour que l'UE dispose d'un ensemble de nouveaux moyens de financements autonomes (parmi lesquels une taxe sur les Transactions Financières, Impôt européen sur les bénéfices,...).

Le défi, c'est que les chefs d'État et de gouvernement doivent s’accorder sur l'idée même d'introduire de nouvelles ressources propres. Or le Parlement n'accordera son approbation au prochain CFP que si un panier de nouvelles ressources propres est introduit.

C'est pourquoi, en adoptant la semaine dernière, à une très large majorité, le rapport de Pierre Larrouturou fixant les orientations stratégiques du budget de l’Union européenne pour l’année 2021, le Parlement européen a souhaité envoyer un message fort aux Chefs d’État avec des priorités claires comme la protection et la création d’emploi, en particulier grâce à des investissements massifs dans la lutte contre le dérèglement climatique et pour la préservation de la biodiversité.

Le chantier est colossal, le budget annuel sera le premier du nouveau cadre financier pluriannuel 2021-2027. C'est pourquoi il doit être réorienté et très ambitieux face à cet enjeu historique. Notre rôle est de s'assurer que l'Europe sortira plus forte de cette crise en défendant les intérêts des citoyens européens.
 
Refuser le chaos
 
Pour éviter une flambée du chômage et éviter que le dérèglement climatique ne conduise au chaos (mercredi dernier, il faisait 38°C en Sibérie !), le Parlement européen vient de voter un texte demandant une augmentation du Budget Climat-Emploi de 50 % sur un an.
 
Rapporteur général du Budget 2021, je me réjouis que ce texte ait été approuvé par 5 groupes politiques differents. Mais le plus difficile reste à faire: convaincre les Chefs d’état et de gouvernement. Et pour cela, nous avons besoin de l’aide des citoyens.
 
En savoir plus
Droits des passagers ferroviaires : le Parlement tient bon face à l'agenda libéral du Conseil européen
 
Les droits des passagers ferroviaires ne sont pas assurés en Europe. Une réforme en cours peut permettre d'y remédier, notamment en garantissant l’indemnisation des passagers sur tous les trajets, y compris régionaux, en cas de retard ou d'annulation. Mais les États membres traînent des pieds et les dernières négociations ont échoué. Au moment où il faut redonner confiance aux passagers de voyager, ce retard est problématique. Mais il nous faut plus de temps pour trouver un bon accord.
Nora Mebarek
Évaluer la mise en œuvre d’un texte européen pour mieux légiférer : simple, basique
 
Aujourd'hui je vous dis pourquoi évaluer la mise en œuvre d'un texte européen par les Etats membres est un préalable à toute modification législative.
 
Il sera question de la directive qui régit le retour des migrants en situation irrégulière et vous verrez, il y a du travail !
 
En savoir plus
A la Commission européenne comme en France, c'est le règne du "en même temps"
 
On y prône le circuit court et la préservation de l'environnement mais on négocie des accords de libre échange avec l'amérique du sud, le Mexique, la Nouvelle Zélande. On nous dit vouloir réduire de moitié l'utilisation de pesticides mais on tente de renouveler l'autorisation d'une volée de pesticides toxiques. Il faut repenser le système, la PAC, l'agriculture européenne et bien sûr le modèle de potentiels accords commerciaux internationaux.
 
En savoir plus
Raphaël Glucksmann
Lutte contre les discriminations : la Commission doit agir
 
Le meurtre de George Floyd aux États-Unis ouvre à nouveau, en Europe, un débat plus que légitime sur les violences policières et les discriminations au faciès. La Commission européenne ne dispose pas de données récentes et complètes sur l’usage disproportionné de la force par les agents de police et les sanctions retenues. Cela ne permet pas d’appréhender correctement la situation dans son ensemble, et donc de proposer une législation adéquate. Avec Sylvie Guillaume, nous avons demandé à ce que la Commission prenne, sans délai, des initiatives.
Embaucher et valoriser les salaires : une solution pour l’emploi
 
Devant la vague des licenciements, de chômage, et des faillites à venir, il faut rétablir la vérité sur le coût du travail pour adapter la réponse : en France, les dividendes ont augmenté de 70% et les salaires des grands patrons de 60% au CAC40 ces dix dernières années. Le salaire moyen et le SMIC de seulement 20 et 12%. Certains grands groupes se sont endettés pour payer leurs dividendes. Face à la crise sociale qui s’ouvre, il faut donc au contraire valoriser les salaires, embaucher à travers des dispositifs comme l’employeur en dernier ressort ou la garantie emploi dans les secteurs d’avenir, baisser les dividendes et les gros salaires.
 
Voir mon intervention sur l’emploi
 
Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
288, boulevard Saint-Germain
Facebook
Twitter
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen