Demain en mains
 
INFOLETTRE juillet 2020
 
 
DIFFUSONS LES ALTERNATIVES POUR UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET DURABLE GRÂCE À UN MAGAZINE CITOYEN POUR TOUS
 
 
 
SOMMAIRE :
  • Edito
  • La chronique de Xavier
  • La convention citoyenne à l'épreuve
 
EDITO
 
Il est à la fois stupéfiant et en même temps logique de constater, au travers de nombreux commentaires des présentateurs médias et de leurs invités, la difficulté qu’ils ont en général d’imaginer une autre façon d’envisager l’avenir commun. Il faudra qu’elle soit impérativement libérée de la consommation pulsionnelle comme mode naturel d’existence. Or ces gens influents ne manquent pas de se mettre à la place des autres pour affirmer « Comment vont-ils faire ? Ils ne vont jamais accepter ! » ce qu’eux considèrent forcément comme des privations, des sacrifices, par exemple dans les mesures envisagées par la Convention citoyenne. Alors que nous vivons une époque que beaucoup considèrent comme anxiogène, que nous sommes les champions du monde de la consommation de psychotropes (1 Français sur 4) et que les lendemains sont pour le moins incertains. Au-delà du fait que ce faisant, ils renforcent le formatage de l’opinion et le fatalisme au lieu de lui ouvrir des perspectives encourageantes, il est fort probable qu’eux-mêmes soient, sur ce point,  sincères et aveugles à autre chose. Les niveaux de revenus et de reconnaissance n’y sont pas étrangers. On est très loin du discours encourageant qui aiderait chacun à découvrir ses capacités et des talents qu’il n’a jamais eu l’occasion et/ou le temps de développer, passant ainsi à coté de grandes satisfactions qui feront la différence.
Ce qui amène à craindre que la diffusion à grande échelle des transitions incontournables puisse attendre le bon vouloir des médias mercantiles. Il est urgent de pourvoir à l’absence de contrepouvoirs.
 
 
 
Merci à UCCIANI pour son dessin
 
La Chronique de Xavier
 
Un accouchement commence,
Soyez-en les sages-femmes et les maïeuticiens !
Ici et tout autour de la planète, ont commencé les contractions de l'accouchement du "monde d'après".
Pour participer au changement de paradigme, l'équipe Demain en mains prépare le lancement sur toute la France du nouveau magazine mensuel de l'économie sociale, solidaire et écologique. Son rôle : ouvrir au plus large public l'accès vers de nouveaux questionnements, infos et modes d'organisation plus résilients.
Cette Infolettre, adressée déjà à plus de 1000 destinataires, voudrez-vous la relayer vous aussi ?... A une, deux, cinq, dix personnes autour de vous ?
Nous gardons le cap vers notre objectif ambitieux : être visibles dès le N°1 dans le concert médiatique, grâce à une diffusion de 300 000 exemplaires / mois.
Avec d'autres soutiens conséquents comme celui du Collectif pour une Transition Citoyenne, le projet a de bonnes chances d'aboutir si en quelques clics chacun(e) vient s'y mettre pour faire connaître l'Infolettre.
Progression "exponentielle" : soyez un(e) des 1000 qui relaient à 10 personnes différentes, et ce sont plus de 10 000 destinataires qui auront l'information pour participer à changer la donne.
1, 2, 3, ... Si cela fait sens pour vous, merci de prendre avec nous cet élan.
Faites-nous ensuite savoir à combien de personnes vous avez relayé finalement, cela nous encouragera encore plus et ainsi ce lancement... sera aussi le vôtre.
La naissance approche... Inspiration, gratitude, espoir.
Merci à www.culturainquieta.com pour le dessin !
 
La Convention citoyenne est à l’épreuve… Sans que ses rendus ne contiennent de propositions révolutionnaires, qui seraient pourtant nécessaires. Les 149 mesures résultant du long travail des 150 candidats tirés au sort sont maintenant livrées, d’un côté aux dents « des nouveaux chiens de garde* » qui vont s’employer à formater l’opinion à la non faisabilité de ces mesures et de l’autre, à la représentation nationale macroniste et LR qui, comme d’autres l’ont fait avec le Grenelle de l’environnement, va vider le projet de ce qui fait sa force. Une première trahison grave : le moratoire sur la 5G réclamé par 98 % des membres de la Convention est implicitement refusé, la consultation pour attribuer les réseaux étant maintenue en septembre comme l’a affirmé la ministre en charge du dossier en réponse à une question au gouvernement du député Ruffin. L'annulation du CETA, accord commercial avec le Canada, est aussi remise en question par le ministre de l'économie. Un article de Reporterre détaille d’autres exemples qui font craindre le pire.

* Nom donné aux journalistes liés aux médias acquis au système par Serge Halimi et titre de son film.
 
Lien sur une vidéo de François RUFFIN à propos de la 5G
 
Bouton
 
Lien sur l'article de Reporterre
 
Bouton
 
 
Le lien vers le site de Demain en mains :
 
 
Bouton
 
 
Association l'Âge de Faire
La Treille
04290 SALIGNAC
Tél :‭04 92 61 60 28‬
demain-en-mains@lagedefaire.org
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Demain en mains.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Demain en mains