Demain en mains
 
INFOLETTRE Juin 2020
 
 
DIFFUSONS LES ALTERNATIVES POUR UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET DURABLE GRÂCE À UN MAGAZINE CITOYEN POUR TOUS
 
 
 
Vivement DEMAIN en MAINS : des petits articles pour militer mais pas pour dénoncer, pour expliquer sans juger, susciter une intense réflexion mais de manière super accessible, présenter des solutions valables et éprouvées sans prétendre détenir la vérité, ... Bref, un nouveau journal précieux pour incarner une forme d'éducation populaire exigeante.
Vivement DEMAIN en MAINS : journal en main, pages à tourner et à partager, le cœur serein et riche de liens humains.
 
Pour le distribuer, nous avons besoin d'être 10.000 bénévoles !
 
Trouverez-vous cinq à dix destinataires
à qui relayer cette lettre dès aujourd'hui ?"
(écrivez-nous à combien de personnes vous avez pu transférer, chaque avancée compte !)
Le lien sur le site Internet de Demain en Mains :
 
 
Participez !
 
 
Merci à Pierre DELGE pour son dessin ENFUMAGE !
 
 
SOMMAIRE :
- Edito : le projet de groupe de travail "médias" au sein du Collectif pour la Transition Citoyenne
- Trévolution : Un projet d’habitat participatif à Trévoux dans l'Ain
- Liberté d'informer en Bretagne ?
- Un appel à la révolution dans notre consommation !
 
EDITO
 
Des nouvelles de notre projet…
Notre info-lettre a pris son rythme mensuel grâce à Isabelle qui a rejoint le projet il y a 1 an et qui en assure la mise en page et l’envoi : merci à elle. Génial, vous êtes déjà 300 à ouvrir cette lettre adressée à 1200 destinataires.
Bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, optons pour l’optimisme : vous êtes un peu plus de 300 à vous tenir régulièrement informé des évolutions du projet et gageons que nous pourrons compter sur vous le moment venu.
Nous menons en ce moment une action forte auprès du Collectif pour une transition citoyenne dont vous savez que nous sommes membre fondateur. Pourquoi ? Pour obtenir que soit inscrit dans les projets portés par le CTC, la formation d’un grand collectif citoyen dont la vocation sera la diffusion grand public des alternatives. Sans entrer dans le détail, nous y reviendrons, divers formats de médias seront proposés de même que différents modes opératoires.
Vous avez compris que Demain en mains comptera parmi les médias. Nous parions qu'un projet plus ouvert et plus relayé sera mieux accueilli.
Qu’en pensez-vous ? Comment vous y prendriez-vous pour cela ? Bienvenue à toutes vos idées en écrivant à l'adresse suivante : demain-en-mains@lagedefaire.org
 
 
Trévolution : Un projet d’habitat participatif à Trévoux (Ain)
 
Raison d’être du collectif : « Partager en confiance un habitat où vivre ensemble dans un esprit d’ouverture, d’entraide et d’écoresponsabilité »
Le projet est situé sur la commune de Trévoux - 01600 (7000 habitants), entre les Dombes et le Beaujolais.
La mairie a réservé un terrain communal pour réaliser un projet d’habitat participatif dans la ZAC Ecoquartier des Orfèvres. La ZAC sera composée essentiellement de logements neufs en accession (330 environ), de logements sociaux existants réhabilités (160) mais aussi d’un parc public de 1,8 ha, d’un groupe scolaire de 15 classes, d’une salle multisports et de deux crèches de 30 à 40 berceaux. Un projet d’habitat participatif est l’ilot 5 pour environ 20 logements.
Des espaces communs : cuisine, grande salle faisant office de lieu de vie, placards à buanderie à chaque étage, jardin partagé, ...
Le groupe des futurs habitants est en constitution basé sur la mixité sociale et intergénérationnelle. A ce jour (mai 2020), 13 foyers de 1,5 à 72 ans : un premier noyau dur de 8 foyers et 5 foyers en procédure d’intégration. D'autres foyers sont recherchés, plutôt des familles. Prise de contact avec la commission accueil via l’adresse mail : trevolution@tutanota.com
Le collectif est accompagné par Audrey GICQUEL de Habitat et Partage
La perspective d'y habiter se situe fin 2022/mi-2023. C'est une des manières de changer notre mode de vie pour une plus grande convivialité, de l'entraide et consommer avec modération !
 
Liberté d'informer en Bretagne ?
 
La Bretagne et le Pays basque, également situés aux confins de l’hexagone, étaient comparables jusqu’aux années 70. Les indépendantistes y vivaient leurs dernières années… Puis, compétition impulsée par les lobbies agricoles pour la première, en faisant vivre sa culture de la coopération pour le second, les chemins ont bifurqué. Bien sûr d’autres facteurs sur lesquels nous ne nous attarderons pas entrent en ligne de compte : géographie, climat, accessibilité…
Un demi-siècle plus tard ? L’association Bizi a les coudées franches et fait un super boulot pour entraîner avec succès ses concitoyens vers les transitions. Ils viennent de publier un petit document de 34 pages, "Et si demain… c’était ici ?" vision de jours heureux qui pourraient succéder à la pandémie si…. Diffusé à 5000 exemplaires pour une population de 310000 habitants, ce qui équivaut à 1 million au niveau national, l’ouverture aux alternatives du plus grand nombre est manifestement bien partie au Pays basque. Chose rare !
En Bretagne, malgré un tissu militant très actif et comme viennent de le dénoncer une vingtaine de journalistes en adressant une lettre ouverte au président du Conseil régional, le puissant lobby agricole met la pression sur les médias. Il impose l’omerta sur ses méfaits avec la complicité des pouvoirs, y compris le national. La journaliste Inès LERAUD a fait l’objet de menaces et de harcèlement parce qu’elle a publié un article sur l’origine des algues vertes. En témoigne également la directive « Démeter », dont nous vous avons déjà parlé, qui a pour but de criminaliser les actes militants qui dénoncent les dégâts causés par l’agriculture chimique.
C’est pourquoi l’information du plus grand nombre devient une priorité universelle. Nous devons informer la population via des sources fiables et indépendantes. C’est le rôle que jouera Demain en Mains. A vous de nous donner les moyens de le lancer.
Pour en savoir plus :
 
Un appel à la révolution dans notre consommation !
 
Un canadien, Peter Moore, auteur de nombreuses vidéos publiées sur You Tube, appelle à un boycott généralisé de toutes les grandes multinationales pour se tourner vers les produits locaux !
Il nous invite à exercer le seul pouvoir que nous possédons réellement - selon lui : agir à travers nos dépenses. Il cite l'exemple d'une mobilisation contre une marque de boisson qui avait gagné un procès contre une artisane qui avait nommé son activité de la même manière : celle-ci a (été) massive et a contraint le PDG à déclarer qu'il autorisait l'artisane à utiliser le nom.
Avec Demain en mains, la démarche consiste aussi à informer le plus grand nombre de la pluralité des alternatives à la surconsommation !
Merci à Red pour le dessin !
 
La vidéo de Peter Moore
 
Le lien vers le site de Demain en mains :
 
 
Bouton
 
 
Association l'Âge de Faire
La Treille
04290 SALIGNAC
Tél :‭04 92 61 60 28‬
demain-en-mains@lagedefaire.org
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Demain en mains.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Demain en mains