Demain en mains
 
INFOLETTRE Mai 2020
 
 
DIFFUSONS LES ALTERNATIVES POUR UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET DURABLE GRÂCE À UN MAGAZINE CITOYEN POUR TOUS
 
 
 
SOMMAIRE :
Edito : Victor HUGO, Bernard STIEGLER, même combat !
Publicité et manipulation en faveur du consumérisme
Culture et éducation populaire : Les Petites Cantines
 
EDITO : Victor HUGO, Bernard STIEGLER, même combat !
 
C’est un extrait d’un discours prononcé en 1848 à l’assemblée nationale où il critiquait la réduction des budgets consacrés à la culture. Il arguait des conséquences de l’ignorance qui permet que « certaines doctrines fatales passent de l'esprit impitoyable des théoriciens dans le cerveau confus des multitudes ». Vu la configuration de notre univers médiatique, nous en sommes au même point avec en prime, le poids de presque 2 siècles de dégâts écologiques causés par l’excès des dits « biens matériels. « Relever l'esprit de l'homme, le tourner vers la conscience, vers le beau, le juste et le vrai, le désintéressé et le grand », n’est ce pas ce qu’il faut encore aujourd’hui pour en finir avec les addictions consuméristes ? Bernard Stiegler insiste sur les retrouvailles avec notre singularité fruit de notre besoin fondamental d’individuation pour en finir avec la mortifère société de consommation. Retrouver nos seuls vrais besoins matériels et trouver le bonheur ailleurs, dans ce qui est souvent gratuit.
 
Lien vers le discours intégral de Victor HUGO :
 
Bouton
 
Lien vers une vidéo de Bernard STIEGLER : économie collaborative et individuation
 
Bouton
 
Publicité et manipulation en faveur du consumérisme
 
Le mauvais génie de la consommation.
Quel point commun entre Freud, l’entrée en guerre des USA en 1917, la consommation, les photos « intimes » d’un candidat à la réélection présidentielle Calvin Coolidge en 1924, arriver à faire fumer les femmes en public en 1929, la propagande, Goebbels, la fabrication de fausses nouvelles (fake news), le renversement en 1954du président du Guatemala démocratiquement élu Jacobo Árbenz Guzmán ?
Un mercenaire du consumérisme : Edward Bernays (1891 – 1995).
Neveu de Freud, ce publicitaire, journaliste, auteur et psychologue, a orchestré toutes ces actions.
Il a écrit plusieurs livres sur le sujet dont quelques-uns auraient été découvert dans la bibliothèque de Goebbels.
Une phrase donne le ton de tous ses engagements. «Notre démocratie ayant pour vocation de tracer la voie, elle doit être pilotée par la minorité intelligente qui sait enrégimenter les masses pour mieux les guider.». Il a estimé que les personnes ne raisonnaient pas rationnellement (consommation parlant) et que donc seule une minorité agissante pouvait façonner leur destin.
Toutes ses idées sont reprises aujourd’hui dans la publicité, la manipulation politique, ...
 
Lien vers l'article complet sur le site de Demain en mains :
 
Bouton
 
Culture et éducation populaire : Les Petites Cantines
 
Les Petites Cantines sont des restaurants à prix libre dont le premier a ouvert dans le 9ème arrondissement de Lyon à l'automne 2016. Leur concept est d'inviter les convives à la préparation des repas et à la plonge qui suit dans le but de créer du lien.
Depuis bientôt 4 ans, ce sont désormais 3 restaurants ouverts à Lyon, un à Lille, un à Strasbourg, et 2 ouvertures sont prévues en 2020 : à Lyon et Annecy.
Il y a également plusieurs projets : à Oullins (banlieue de Lyon), Metz et Paris.
L'idée est partie d'un groupe de 5 personnes qui souhaitaient rendre au repas au restaurant le côté convivial qui s'est perdu au fil du temps. Dans les Petites Cantines, pas de tables individuelles, mais une grande tablée où le cadre sup peut côtoyer une personne qui fait la manche dans la rue après avoir cuisiné avec un ouvrier du quartier, une secrétaire médicale et un artisan du bâtiment. Ici, pas de hiérarchie ni de barrière, on s'appelle par son prénom et le tutoiement vient très rapidement. Plus tard, la plonge, essuyer la vaisselle et ranger la salle se fera aussi collégialement.
En après-midi et en soirée, place à des ateliers ou des débats ouverts à tous.
On paie en arrivant. L'hôte nous accueille en précisant le prix d'équilibre d'un repas (de l'ordre de 10€) et chacun donne ce qu'il veut ou peut. Pour participer et manger, il suffit de devenir adhérent à prix libre à partir d'un euro.
 
 
Bouton
 
 
Le lien vers le site de Demain en mains :
 
 
Bouton
 
 
Association l'Âge de Faire
La Treille
04290 SALIGNAC
Tél :‭04 92 61 60 28‬
demain-en-mains@lagedefaire.org
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Demain en mains.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Demain en mains