n° 06  -  15 décembre 2020
Le mot du Maire
 
 
 
"Bonnes fêtes de fin d'année !"
 
                                               
 
Nous vivons des moments troubles avec cette pandémie de Covid-19 qui n'en finit pas. Des moments troubles auxquels vous avez su vous adapter en mettant en pratique des gestes simples de prévention. 
 
Ne baissez pas les bras et continuez à respecter ces « gestes barrières » de bon sens lors des rassemblements familiaux et amicaux qui se profilent en cette fin d'année ! 
 
Toute l'équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter des fêtes de Noël et de nouvel an aussi joyeuses et paisibles que possible.
 
Bien chaleureusement,
 
Paul Bonnet, maire d'Astaffort
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prochaine réunion du conseil municipal
 
Mercredi 16 décembre 2020, à 18h00,
à la Music'Halle et à huis clos, pour raisons sanitaires
 
Ordre du jour :
 
  • Adoption du règlement intérieur du Conseil Municipal ; 
  • Avenant n° 4 à la convention tripartite de coopération touristique ;
  • Décision modificative n° 3 - Budget Principal de la Commune ;
  • Cession à l'amiable d'un immeuble communal sis 1, place André Molinier ;
  • Décision d'ouverture des crédits d'investissement pour l'année 2021 ;
  • Convention de partenariat pour le suivi des populations des chats libres ;
  • Modalités de paiement de services publics municipaux à partir de 2021 ;
  • Tarif des accueils de loisirs - 2021 ;
  • Demande de subvention : installation de panneaux lumineux d’information ;
  • Demande subvention : réfection du mur du cimetière ;
  • Demande subvention : mise aux normes sécurité de l’école (intrusion) ;
  • Demande subvention : construction d’un city park ;
  • Questions orales.
 
 
 
 
Maison de Santé : départ de deux médecins 
 
Deux médecins ont choisi de quitter la maison de santé pluridisciplinaire Jules Gavarret d'Astaffort pour s'installer dans des cabinets médicaux du pôle urbain agenais. Ce sont :
  • le docteur Alexandra Martinière (qui a accepté l'offre de salariat de la commune de Foulayronnes à compter du premier décembre)
  • le docteur Dana-Gabriela Amihaesii (qui, conservant son statut de médecin libéral, a pris ses fonctions au cœur d'Agen le cinq décembre)
Aucun remplaçant n'étant pour l'instant en vue, le docteur Gérard Rivière a repoussé son départ en retraite pour assurer, avec le docteur Laure Mermet, une continuité et une qualité de soins à la patientèle... le temps que de nouveaux praticiens rejoignent la maison de santé.
 
 
LA MAISON DE SANTÉ
Rappel du projet
 
Fin 2009, la Coddem (1) organise le département de Lot-et-Garonne en 15 aires de santé pour mieux garantir l’action de santé dans chaque territoire. 
 
En 2012, les professionnels et les élus locaux de l'aire constituée par les anciens cantons d'Astaffort et de Laplume se réunissent en association pour élaborer le projet de leur secteur. Ils valident la création de deux maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) : une à Laplume et une à Astaffort à laquelle est associée une antenne à Caudecoste.
 
Compétente pour la création et le fonctionnement des MSP sur son territoire, l'Agglomération d'Agen assure la maîtrise d'ouvrage de la maison de santé pluridisciplinaire d'Astaffort. Cofinancée par l'État [via la DETR (2) et le FNADT (3)], le Conseil Régional, le Conseil Départemental et l'Agglomération d'Agen, la MSP est livrée en février 2015.

Elle regroupe aujourd'hui :
 
  • 2 médecins (4 avant le départ des docteurs Martinière et Amihaesii)
  • 5 kinésithérapeutes
  • 1 sage femme,
  • 3 infirmières,
  • 1 orthophoniste,
  • 1 podologue,
  • 1 psychologue,
  • 1 diététicienne,
  • 2 dentistes.
______
(1) Coddem : Commission départementale de la démographie médicale
(2) DETR : Dotation d'équipement des territoires ruraux
(3) FNADT : Fonds National d'Aménagement et de Développement du Territoire
 
 
 
 
QUELLES PERSPECTIVES APRÈS LE DÉPART DES DEUX MÉDECINS ?
 
La création d'une MSP à Astaffort a été indéniablement pertinente. Elle a permis d'améliorer l'offre de santé existante comme l'illustre l'installation d'un cabinet dentaire dont Astaffort était privé depuis de longues années. Malheureusement, si le regroupement répond mieux aux aspirations des professionnels de santé, ce n'est pas suffisant pour garantir le maintien des médecins sur le territoire.
 
Comme partout en France, il y a une pénurie de praticiens - notamment en médecine générale - qui résulte des effets conjugués de la limitation du numerus clausus et du creux démographique lié au papy-boom : de nombreux praticiens partent à la retraite alors que les jeunes médecins arrivent au compte-gouttes.
 
Par ailleurs, pour pallier le manque de généralistes, certaines collectivités (à l'exemple de Foulayronnes) choisissent de les salarier.
La Saône-et-Loire a été pionnière en la matière. Embauchés par le département, les médecins sont sous contrat de trois ans renouvelable. Payés selon un forfait-jour, ils travaillent au maximum 39 heures par semaine au rythme d'une consultation toutes les 20 minutes. Le département perçoit les honoraires et rémunère les médecins sur la base de la grille indiciaire hospitalière.
Le Lot-et-Garonne s'interroge sur l'opportunité de créer un Centre de santé départemental s'inspirant de ce modèle qui semble séduire les nouvelles générations de médecins.
 
La municipalité d'Astaffort a bien pris la mesure du problème que pose le départ, sans remplaçant, des docteurs Martinière et Amihaesii. Le 7 décembre, le maire et ses adjoints ont reçu les docteurs Mermet et Rivière pour échanger sur les stratégies de recrutement à mettre en œuvre en complément des recherches que les docteurs Mermet et Rivière ont déjà menées. Les élus astaffortais les ont assurés de leur soutien dans la quête de nouveaux confrères.
 
 
NOUVEAU MODE DE FONCTIONNEMENT
DU CABINET MÉDICAL
 
Heures d'ouverture du secrétariat :
     ◼️ lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 18h
     ◼️ mercredi de 8h à 12h.
 
Le cabinet médical des docteurs Mermet et Rivière sera fermé le mercredi après-midi.
     ◼️ Pour toute urgence vitale du mercredi après-midi, appelez le 15.
     ◼️ Pour les patients qui auront pu différer leur appel, une plage horaire sera aménagée le jeudi, facilitant des rendez-vous rapides auprès des médecins.
 
Dorénavant, pour joindre :
     ◼️ le docteur Martinière > 05 54 41 00 30
     ◼️ le docteur Amihaesii > 05 53 98 34 50.
 
 
 
Saint-Zénon sinistrée
 
Le 27 novembre, un violent incendie a entièrement détruit le Marché Richelieu Champoux de Saint-Zénon, commune québécoise jumelée avec Astaffort. Personne n'a été blessé. Cependant, s'agissant du seul commerce alimentaire du village, la vie quotidienne de nos amis Saint-Zénonais s'en trouve fortement perturbée.
 
 
"Sachez qu'à des milliers de kilomètres, des astaffortais pensent à vous tous et vous portent dans leurs cœurs" a déclaré Paul Bonnet, maire d'Astaffort, dans le message de soutien qu'il a adressé à son homologue de Saint-Zénon, Richard Rondeau. En retour, le premier magistrat de la ville sinistrée a indiqué combien la "sollicitude (...) de la commune d'Astaffort" faisait "chaud au cœur".
 
Ambiance de Noël
 
Depuis quelques jours, Noël plante son décor au cœur du village !
 
  • Mention spéciale à l'UCAPIA (Union des Commerçants, Artisans et Professions Indépendantes d'Astaffort) qui a orné la voie publique d'une riche décoration festive tandis que ses adhérents rivalisent d'imagination pour mettre Noël en scène dans les vitrines.
 
 
  • Bravo à l'ADPA (Association de Défense du Patrimoine Astaffortais) à qui revient le mérite de l'illumination de la façade sud de l'église Saint-Félix. 
 
  • Félicitations aux habitants qui parent leurs façades, fenêtres ou balcons aux couleurs de Noël.

Ces initiatives rehaussent l'éclat du village en cette fin d'année. Une ambiance que les illuminations de la Ville d'Astaffort viendront renforcer.
 
1 243,80 € récoltés pour le Téléthon
 
L'action conjuguée de la Ville d'Astaffort et de l'ADPA a permis de récolter 1243,80€ au bénéfice de l'AFM Téléthon, le samedi 05 décembre, sur le marché d'Astaffort.
Merci à tous ceux dont les achats alimentaires, les paris sur le poids du jambon ou les dons ont permis de réaliser cette belle recette. 
 
 
Compliments à Didier qui a cuisiné la garbure, à Monique qui a mitonné le civet de sanglier, à Marie-France, Malou, Monique et Jean qui ont fait des crêpes. Félicitations à tous les bénévoles qui se sont impliqués dans la préparation de l'animation et plus particulièrement dans la mise en place, la tenue et le rangement du stand. Et gratitude aux commerçants, producteurs, coopérateurs et associations qui ont généreusement offert les ingrédients nécessaires, à savoir :
  • Magali Tombolato (Le Jardin de Magali – Agriculture bio),
  • Alain Bascaules (Producteur de légumes),
  • Romain Marles (Primeur Marles & Co),
  • Virginie Righesso (Ferme de Sempot),
  • Anne-Marie Magri (Epicerie-Boucherie),
  • Antoine Baudoin et Magali Goncalves (Intermarché Astaffort),
  • Guy Righesso (Les Vignerons du Brulhois)
  • l'Amicale des Chasseurs d'Antin (Hautes-Pyrénées).
 
La doyenne des Astaffortais a 107 ans
 
Andrée Larrue vient de fêter ses 107 ans au sein de l'EHPAD Labourdette.
Née le 18 novembre 1913 à Laugnac (47), elle épouse Gabriel Larrue en 1939. Le couple s'installe alors dans la campagne layracaise où il vivra de la production agricole ainsi que de l'activité de bouilleur de cru exercée par l'époux.
.
Andrée Larrue franchit les portes de l'EHPAD Labourdette en 2006. 14 années plus tard, elle est devenue la doyenne de l'établissement... et celle des Astaffortais !
 
 
Paul Bonnet, maire d'Astaffort et président du conseil d'administration de l'EHPAD, et Séverine Duffa, directrice, se sont joints à Christiane Desmedt, sa fille, pour lui rendre hommage.
La ville d'Astaffort lui adresse également ses bien vifs compliments !
 
Hommage aux morts pour la France
 
En présence d'une assistance restreinte, Paul Bonnet, Maire d'Astaffort, a présidé l'hommage solennel rendu par les astaffortais, le mercredi 11 novembre, à tous les "Morts pour la France".
 
Louise Cambournac, conseillère départementale, et le Gendarme Delphine Longchambon, représentant le commandant de la communauté de brigades de Laplume, ont honoré la cérémonie de leur présence.
 
Le cortège s'est successivement rendu au monument aux morts des guerres 1914-1918 et 1939-1945 puis au monument des vétérans de la guerre 1870-1871. 
 
Hubert Delpech a déposé une gerbe au nom de toutes les associations chargées de la Mémoire et des Anciens Combattants. Paul Bonnet, a fait de même au nom de la Municipalité d'Astaffort. 
Lifting au mobilier urbain
A la faveur des intempéries, les services techniques municipaux ont rénové les trois tables de pique-nique du "Plateau" : après avoir été repeintes, les structures en acier ont été habillées de planches neuves.
Le mobilier est fin prêt pour le retour du soleil !
Médiathèque Danielle Esteban
 
La médiathèque municipale Danielle Esteban a rouvert ses portes le lundi 30 novembre aux horaires habituels. Les animations prévues en décembre ont toutefois été annulées.
 
Logement "très social" à louer
 
Un logement communal, situé 6 rue du Vert, est disponible à la location. D'une surface habitable de 58,91 m², il est composé de : 
  • 1 entrée,
  • 1 salle de bain, WC,
  • 1 séjour-cuisine,
  • 2 chambres + 1 chambre mansardée à l'étage. 
Cet appartement appartient au contingent de logements très sociaux réservés à des ménages ayant de faibles ressources. Son attribution nécessite une saisine et avis de la COPALIS (Commission de Proposition d'Attribution de Logement d'Insertion et Sociaux).
 
Renseignements : 
mairie@ville-astaffort.fr 
05 53 67 10 06
 
 
Objets trouvés
 
Une canne de marche et un porte-monnaie ont été perdus sur le marché du samedi 05 décembre. 
Ces objets ont été déposés en Mairie où ils peuvent être réclamés par leurs légitimes propriétaires.
 
Un peu d'Histoire
 
 
 
La maison de santé pluridisciplinaire d'Astaffort porte le nom de Jules Gavarret, né le 28 janvier 1809 à Astaffort (47) et mort le 30 août 1890 à Valmont (76).
 
Polytechnicien (1829-1831), docteur en médecine (1843), professeur à la Faculté de médecine de Paris (1844), cet enfant d’Astaffort (né rue du Bouc) fut l’un des grands médecins scientifiques français du XIXe siècle.

Inspecteur général pour l’enseignement supérieur de la médecine (1879), directeur de l’école d’anthropologie de Paris (1880), président de l’Académie de médecine (1882), commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur (1885), il accumula les titres et les distinctions..
 
En appliquant dans ses travaux les méthodes statistiques des mathématiques et de la physique, le professeur Gavarret contribua à sa mesure à la naissance de la médecine moderne.
 
Photo et texte : Alain Beyneix, Le vieil Astaffort, éditions A. Sutton, 2009
 
 
 
 
Ville d'Astaffort
Place de l'Hôtel de Ville
47220 ASTAFFORT
05 53 67 10 06

mairie@ville-astaffort.fr
http://ville-astaffort.fr/
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous êtes inscrit
sur la liste de diffusion de la Ville d'Astaffort.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Ville d'Astaffort