Pour rappel, toute partie du texte écrite en bleu soulignée renvoie à un document, n'hésitez pas à cliquer dessus ! 
 
Info GUS 2 
Permanences d’élus 
 
Vos élus Gometz Uni & Solidaire sont bien décidés à renforcer le lien qui les unit aux citoyens de Gometz-le-Châtel.
 
Liste GUS 2020
 
Pour cela, en plus des possibilités de les contacter par mail ou sur le site de l’association, vous pourrez les rencontrer à la salle de musique de l’Espace Culturel Barbara (rue du Fromenteau, à Gometz-le-Châtel) les Samedis suivants de 10h30 à 12h30 :
 
Logements sociaux 
 
 
L’ensemble des élus Castelgometziens (majorité et opposition) a fait le choix de construire de petites unités de logements sociaux dans le diffus afin de favoriser la mixité sociale et le respect de l’aspect architectural du bâti. Pour cela, impossible de solliciter les grands bailleurs sociaux qui ne réalisent que des opérations d’envergures.
C’est pourquoi la municipalité (2008-2014) s’est tournée vers le bailleur associatif « Solidarité Nouvelle pour le Logement » qui a d’abord réhabilité 2 logements (route de Grivery) avant  d’en construire 10 nouveaux et cabinet médical dans la zone du Haut des Vignes 
(2014-2020). Dans le même temps, la commune s’adressait aussi à un autre bailleur associatif « Monde en marge Monde en marche » pour réaliser 9 logements au 14 Route de Chartres et 10 logements et une boulangerie dans la zone du Haut des Vignes.
Ces bailleurs associatifs réalisent des logements très sociaux dont la population, fragile, nécessite un accompagnement qui est assuré d’une part par un travailleur social salarié de l’association et d’autre part par un groupe de bénévoles locaux qui assurent l’accompagnement quotidien.

Ces deux associations sont à la recherche de bénévoles.

Si vous êtes intéressés, merci de contacter :
Pour Solidarité Nouvelle pour le Logement, contacter O. LEGRAS, au 06.61.51.84.60
Pour Monde en marge Monde en marche, téléphoner au 01.64.49.37.20 ou écrire à l’adresse mail metm@metmmetm.fr
 
 
Compte rendu du Conseil Municipal
du Vendredi 26 Juin 2020
 
Par Thierry BIZEBARD
 
 
Autopsie d'un budget
Par Olivier LEGRAS
 
Nous ne reviendrons pas sur les conditions particulières qui ont entouré le Débat d’Orientation Budgétaire et l’élaboration du Budget.

L’évidente volonté de Madame le Maire de mettre en difficulté une éventuelle nouvelle équipe sortie des urnes le 15 Mars 2020 l’a amené une fois de plus à s’assoir sur la démocratie en ne réunissant pas la commission « Finances » pour préparer le DOB et le Budget. [...]
Errare humanum est, perseverare diabolicum
 
Par Olivier LEGRAS
 
Lorsqu’il y a un Conseil Municipal, l’opposition n’est pas à l’origine des délibérations qui y sont votées. L’opposition ne sait que ce que la majorité veut bien lui dire une semaine auparavant, lors d’un bureau municipal élargi, et ce qu’elle parvient à apprendre dans la semaine qui précède le conseil. Les 4 élus de GUS préparent le plus sérieusement possible ce conseil et se mettent d’accord sur le vote qu’ils feront pendant le conseil lors d’une réunion de travail où toutes les délibérations sont épluchées et décortiquées…
Aussi, voter « POUR » l’attribution d’une « Prime COVID » afin de récompenser le travail des agents de la commune pendant le confinement nous est apparu une évidence et nous n’avons pas cherché plus loin.
Erreur ! Il faut toujours creuser pour comprendre… Nous aurions dû le faire car il semblerait qu’une petite douzaine d’agents seulement aient pu bénéficier de cette prime tandis que d’autres agents ont été empêchés de travailler pendant cette période et ce malgré leur demande de le faire. Certains agents auraient même été déplacés de l’école vers la Mairie tandis que d’autres étaient gardés à domicile. Cette gestion des ressources humaines pendant la crise COVID a pour le moins créé des inégalités et des tensions entre les agents.
Nous ne manquerons pas de demander au Maire des précisions et des explications lors du prochain Conseil Municipal…
 
Ça s’est passé à Gometz 
Le Castelgometzien nouveau est arrivé
 
 
Par Liliane BAZOGE
 
Nous venons tous de recevoir notre CASTELGOMETZIEN dans nos hottes postales respectives.
Il est beau (mais oui), des musiciens solidaires en font la une, il est bien illustré et fait la part belle à la boxe, aux oiseaux, aux associations. Pas d'article agressif à notre égard.

On a même l'honneur d'une publication. Le "mot de l'opposition", c'est bien la moindre des choses, n'est-ce pas? Merci à nos quatre GUS élus pour leur très bon article qui fleure bon le travail de groupe, à la fois pugnace et positif.
Cherchez bien : il arrive en dernière page, notre article. Il la partage avec notre centre de collecte de déchets du Syndicat Mixte des Ordures Ménagères de la Vallée de Chevreuse, dit le SIOM (pub pour une appli). L'amalgame est élégant et innocent, bien sûr. Après tout, nous avons été nombreux à oser soutenir ses salariés et en sommes fiers. C'est même autour de ce soutien actif que des liens se sont tissés entre certains qui se sont ensuite retrouvés sur notre liste aux élections Municipales. Aucun doute donc quant à l'intention qui justifie ce choix de mise en page dans le bulletin municipal, qui oserait en douter?

Pour faire plus joli, notre texte est imprimé en caractères plus petits que ceux de tous les autres articles du magazine. Par exemple, celui consacré à "pour Gometz" qui soutient la majorité mais n'avait pratiquement plus aucun adhérent il y a peu (largement moins de 10, je le sais bien, pour avoir reçu par erreur de "pour Gometz" une convocation à une réunion juste avant les Municipales, avec la liste des destinataires). Une page entière pour cette association, avec une belle et grande photo et pas mal de blanc autour.

Après une petite recherche dans les anciens bulletins municipaux, nous découvrons que c'est en fait depuis le n°251 (juillet 2017) que les élus du GUS ont l'honneur des petits caractères, alors qu'il restait 1/2 page blanche ! L'honneur...et l'exclusivité.
Et c'est depuis le n°253 (janvier 2018) que nous avons celui d'être associés au SIOM. Plus précisément jusqu'ici aux encombrants…

Notre réponse ? En rire ? Nous fâcher ? Garder nos nerfs ? Rebondir avec nos soutiens ? Élargir ce groupe ? Participer largement à la rédaction et à la diffusion de notre Newsletter ? Garnir aussi les boîtes à lettres ? En tout cas, garder le lien entre nous comme avec ceux que nous avons approchés pendant la campagne. Restons ancrés aussi avec la population quand il le faut (opération masques...). Nos élus font des propositions telles que tenir une permanence des élus, raviver une association culturelle et de loisirs où nous serions à l'aise... Ne les laissons pas seuls, et ne restons pas seuls non plus, nous les non-élus. Nous en appelons à tous ceux qui s'intéressent à notre projet de démocratie participative. Que notre lettre d’Information devienne la leur, que toutes les idées qui vont dans ce sens s'expriment largement : avis, suggestions, critiques. Que ce soit sur le site, par mail, ou sur papier (remis à ceux que vous connaissez). N'hésitez pas!

D’ici là, bonnes vacances à tous ceux, parents, enseignants, enfants et étudiants, qui n'oublieront pas cette année pittoresque que les plus jeunes raconteront à leurs enfants et que les anciens n'auraient jamais pu imaginer. En espérant qu'elle ne se reproduise tout de même pas...
Bonnes vacances à tous, que vous partiez ou non, et à bientôt de vos nouvelles!
 
Propreté… Vous avez dit propreté ?
 
 
Par les Elus GUS
 
Avec le déconfinement et les beaux jours, les chemins et ruelles de notre village ont accueilli de nombreux promeneurs, Castelgometziens ou non, qui ont pu profiter de notre patrimoine architectural et naturel mais aussi constater sans plaisir le triste état de saleté de notre commune : canettes, bouteilles, masques usagés, crottes de chien et pire encore, encombrants déposés des jours en avance, poubelles renversées, répandues et non ramassées, décharges sauvages crées par quelques entrepreneurs peu scrupuleux ,…
Problème complexe mêlant des origines très différentes.
D’un côté, les « personnes privées » dont il convient d’abord de condamner l’incivisme et le manque d’éducation, qui n’hésitent pas à laisser derrière eux leurs déchets.
De l’autre, des « professionnels » qu’il faudrait sanctionner lourdement lorsque, par facilité ou souci d’économies, ils s’affranchissent d’un passage en déchetterie et déversent leur gravas au détour de nos chemins.
Lutter contre ces comportements aux origines multiples demandera du temps, de la réflexion, de l’imagination et nous ne doutons pas qu’un atelier participatif pourra se saisir de la question et faire d’utiles recommandations en la matière.
Mais dans le même temps, que dire d’une équipe municipale qui, depuis 6 ans, ne fait rien pour prévenir ou remédier à ces nuisances et qui tarde terriblement à envoyer les services municipaux nettoyer et ramasser ces immondices.
L’écologie commence aussi par ces petits gestes du quotidien qui permettent à notre environnement naturel de le rester….
 
 
 
Subtilité Sémantique
 
Par les Elus GUS
On peut lire à la fin de l'éditorial de notre maire (Bulletin Municipal n°260) que la démocratie innovante et efficace de son programme électoral laisse place à une démocratie apaisée et efficace.
Ah pourquoi ce changement ? Elle dérangeait un peu dans les rangs, l'innovante? Elle agitait les esprits?
De toute façon, pour nous, il n'y a qu'une démocratie acceptable : la démocratie participative !
 
Vandalisme
 
Par Les Elus GUS
Voici déjà plusieurs années que notre municipalité empêche les gens du voyage de poser leurs caravanes en bloquant l’entrée de la rue des Rochers avec le tracteur de la commune. Est-ce bien raisonnable de laisser ainsi du matériel communal de valeur ? Mardi 30 Juin, le pare-brise de ce dernier était brisé suite à un acte de vandalisme, remplacé bien vite par un camion. S'il faut véritablement barrer l'accès à cette rue, ne serait-il pas plus simple, plus économique et moins risqué de faire comme dans bien des communes et de placer des blocs de béton beaucoup moins fragiles que nos véhicules municipaux ?
 
Sécurité
 
 
Par les Elus GUS
 
Voici 1 an que les « tourne-à-gauche » de la route de Chartres font l’objet d’expériences ! Le tout dans d’excellentes conditions de circulation… D’abord pendant la période des vacances (Juillet-Août), puis des travaux route Neuve, puis du confinement… Va-t-on bientôt tirer les enseignements de cette expérience ?
En attendant un grave accident, qui aurait pu être fatal, a encore récemment eu lieu au carrefour de la rue Saint Nicolas et de la Route de Chartres. Les services du département se sont déplacés en vue d’une étude de plus et devrait rendre ses conclusions en Septembre… Madame le Maire nous a assuré en Conseil Municipal avoir obtenu du département une participation financière aux nécessaires travaux de mise en sécurité de la route de Chartres. Bravo ! Nous lui avons demandé qu’une large concertation avec les riverains et les usagers soit organisée car si les techniciens du département ont la maîtrise technique du dossier, ce sont bien les castegometziens qui empruntent ces carrefours tous les jours. C’est donc de la concertation entre les uns et les autres que devraient pouvoir naître les bonnes solutions.
 
Gag
 
 
Par Muriel THOMASSET
 
Premier gag pour Thierry BIZEBARD et moi qui sommes élus à la commission d’appel d’offres : suite à un contrôle de légalité des marchés publics de la préfecture, l'eléction des membres de la commission d’appel d’offres a été annulée car il a été oublié que le maire en était membre de droit.
Cette délibération n’étant pas valable, la préfecture demande la dissolution de cette CAO et pour cela demande un courrier de démission de la part de chaque membre tant titulaire que suppléant.
Et bien sûr, il faudra que cette délibération soit remise à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui abrogera la précédente.

Il faut croire que Confucius avait raison : « L’expérience est une lanterne accrochée dans le dos, qui n’éclaire que le chemin parcouru. »
 
 
Facebook
 
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit à la Lettre d'information Gometz Uni et Solidaire ou un abonné vous a transféré celle-ci.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Association Gometz Uni et Solidaire