K.L.T.
 

Keleier eus Kêr ar Pont Bras hag eus Bro Montroulez

Informations de la Cité du Viaduc et du Pays de Morlaix

#7
Pennad-stur ar miz
Edito du mois
 
Brezhoneg e Pleiber
 
Ober eus ar brezhoneg ur yezh pemdeziek ? Aes da lâret met diaesoc’h da lakaat da dalvezañ pa vez nebeutoc’h a dud evit ober gant ar brezhoneg. Met gant youl e c’hellomp gwellaat ar jeu memestra.

An drouk a savas ennon bloavezhioù zo abalamour d’ar boan graet d’hon yezh ha d’hon sevenadur, a zo aet war zigresk. Daoust hag e vije nebeutoc’h a youl ganin ? N’eus ket, ar c’hontrol eo. Startijenn zo ganin dreist-holl abaoe ’m eus heuliet ur stummadur tri miz gant Stumdi e Landerne warlene. Du-se on en em gavet gant tud, youl ganto, pe ‘vije gant ar gelennerien pe ‘vije gant ar studierien. Graet ‘m eus anaoudegezh gant tud desket brav ar brezhoneg ganto, brezhonegerien a-vihanik pe reoù all desket ar yezh dre soubidigezh. En o zouez : Georges Belz, Lukian Kergoat, Brieg Ar Men, Patrick Dréan, Jean Claude Le Ruyet ha tud all, hag an holl c’hoant ganto reiñ d’an dud o gouiziegezh.

Ha ganin-me ? Petra ober gant ar pezh ‘m oa desket gant va zud, va zud-kozh, er c’hentelioù ? Un dra vrav eo bet din klevout sonerezh ar brezhoneg e-pad va bugaleaj. Savet e oa ar soñj din e c’hellfen reiñ lod eus va gouiziegezh. Sklaer e oa an traoù evidon, savet e vije ur gevredigezh evit lakaat an dud da gaozeal brezhoneg asambles, amañ e Pleiber. Gant un den all eo bet savet buan a-walc’h ar gevredigezh. C’hoant hon doa mont gant un dra skañv, se zo kaoz hon eus goulennet gant tud e penn an ASC mont ganto (ASC/KSS : Kevredigezh evit ar Sport hag evit ar Sevenadur, enni un tammig ouzhpenn un ugent kevredigezh). Ya zo bet respontet deomp diouzhtu. Savet e oa ar gevredigezh Brezhoneg e Pleiber.

Petra eo pal ar gevredigezh ? Bodañ tud hag a zo ganto c’hoant kaozeal brezhoneg ha deskiñ traoù nevez a sell ouzh ar brezhoneg. Setu un dra simpl. Forzh piv ? Ya, brezhonegerien a-vihanik, tud all o deus desket ar yezh dre gentelioù-noz pe dre soubidigezh pe tud all c’hoazh a zo hiriv an deiz oc’h heuliañ kentelioù. Goulennet e vez memestra gouzout brezhoneg un tammig. Setu tud gant distagadurioù disheñvel evel ma c’hell bezañ disheñvel live brezhoneg ha geriaoueg an dud. Ur meskaj brav ha plijus. An hini a zo e daol-mouezh re levezonet gant ar galleg a c’hello kemer harp ouzh ar vrezhonegerien a-vihanik evit gwellaat e zoare d’ober. An hini a zo izel e c’houiziegezhioù war ar yezhadur a c’hello goulenn sikour gant ar re all ivez. Evel-se e c’hellit kompren e c’hell pep hini degas traoù d’ar strollad.

Labouret e vez war an distagadur, an troioù-lavar, an ereadurezh, ar yezhadur. Lakaet e vez an dud da gaozeal diwar-benn an nevezentioù, o dudioù, an amzer a ra pe an amzer ez a hebiou, istor Breizh... Lakaet e vez an dud ivez da ganañ : ar c’han zo un hentenn efedus evit deskiñ ur yezh. Bremañ ez a muioc’h ar gaoz war ar c’hozh virus brein hag en deus lakaet ac’hanomp da chom a sav e penn-kentañ ar bloavezh ha hiriv adarre. Ya, lakaet omp bet diaes gant ar virus. Evit an eil bloavezh n’eo ket deuet en-dro tud, aon ganto pakañ ar virus. Roet ez eus bet labour e-pad an daou brantad ehan d’an dud. Ur blog zo bet savet ivez. Arabat chom a sav gant ar brezhoneg.

Bep sizhun e vez un abadenn ganeomp : er sizhun kentañ e vez dalc’het d’an noz, da 8e30 evit bezañ resis, hag en eil sizhun e vez dalc’het da 2e30 goude lein. Gant an doare d’ober-se e c’hellomp sachañ tud yaouank ha tud koshoc’h. Padout a ra 1e30 met a-wechoù betek div eur-horolaj...ne vez ket gwelet an amzer o vont hebiou !

Raktresoù all zo ganeomp : mont da bourmen er-maez evit gouzout un tammig hiroc’h diwar-benn ar plant, ar savadurioù, istor ar vro...

Ha plijus e vije gwelout abadennoù kaozeal e pep kumun ? Ya, se a rofe startijenn d’an dud evit perc’hennañ o yezh, yezh o bro.

Greomp eus ar brezhoneg hon yezh kentañ !

Jo Calvez
Brezhoneg e Pleiber & teñzorour K.L.T.
 
 
 
Brezhoneg e Pleiber
 
Faire du breton une langue du quotidien ? Il est facile de le dire mais plus difficile de l’appliquer quand le nombre de locuteurs bretonnants diminue. Mais avec de la volonté nous pourrons tout de même améliorer la situation.

La colère qui m’a habité durant plusieurs années, en cause le mal fait envers notre langue, notre culture, s’est apaisée. La volonté qui était la mienne aurait-elle diminué ? Du tout, bien au contraire. J’ai de l’envie, surtout depuis que j’ai suivi une formation de 3 mois auprès de Stumdi à Landerneau l’année dernière. Là, j’ai rencontré des gens motivés, que ce soit chez les enseignants ou les étudiants. J’ai fait la connaissance de personnes maîtrisant parfaitement le breton, des bretonnants de naissance, d’autres ayant appris la langue par immersion. Parmi eux : Georges Belz, Lukian Kergoat, Brieg Ar Men, Patrick Dréan, Jean Claude Le Ruyet et bien d’autres, et tous avec l’envie de partager leurs connaissances.

Et me concernant, que faire de ce que j’avais appris auprès de mes parents, grands-parents et au travers des cours ? J’ai eu la chance d’entendre la musicalité du breton durant mon enfance. L’idée que je puisse partager une bonne part de mes connaissances a germé en moi. Les choses étaient claires pour moi. Je devais mettre sur pied une association qui réunirait des gens pour parler breton ensemble ici à Pleyber-Christ. Avec une autre personne, l’association a été rapidement créée. Nous souhaitions le faire d’une manière simple, c’est pour cette raison que nous avons sollicité les personnes du bureau de l’ASC pour les rejoindre (L'Association Sportive et Culturelle fédère un peu plus d’une vingtaine de sections). Il nous a été répondu oui tout de suite. La section Brezhoneg e Pleiber était née.

Quel est le but de l’association ? Réunir des personnes souhaitant parler le breton et enrichir leurs connaissances pour tout ce qui concerne le breton. C’est donc simple. N’importe qui ? Oui, que ce soit des bretonnants de naissance, d’autres qui ont appris la langue grâce aux cours du soir ou par immersion, ou d’autres encore qui suivent actuellement des cours. On demande cependant quelques connaissances en breton. Donc, des gens ayant des prononciations différentes, tout comme peut l’être le niveau en breton et le vocabulaire. Un mélange plaisant et intéressant. La personne ayant une prononciation trop fortement influencée par le français pourra s’appuyer sur les bretonnants de naissance pour améliorer sa manière de faire. Celle présentant des lacunes en grammaire, pourra demander de l’aide auprès des autres personnes. Ainsi, vous le comprendrez, chacun peut apporter quelques chose à l’ensemble du groupe.

Nous travaillons la prononciation, les expressions, la syntaxe, la grammaire. On invite les personnes à discuter des nouvelles du moment, de leurs loisirs, du temps qu’il fait ou qui passe, de l’histoire de la Bretagne... Nous proposons aussi du chant : le chant constitue une méthode efficace pour apprendre une langue. Actuellement les discussions portent beaucoup autour de ce virus «pourri» qui nous a obligés à suspendre les causeries en ce début d’année et maintenant à nouveau. Oui, le virus nous a vraiment gênés. Pour la deuxième saison, quelques personnes ne sont pas revenues, en cause, la peur d’attraper le virus. Nous avons donné du travail à l’équipe durant ces deux arrêts. Nous avons également créé un blog. Hors de question d’arrêter d’utiliser le breton.

Il y a une causerie toutes les semaines : elle se tient à 20h30 la première semaine pour être précis, et à 14h30 la semaine qui suit. En faisant ainsi nous pouvons attirer des jeunes et des plus anciens. Elles durent 1h30 et parfois jusqu’à 2 h... on ne voit pas le temps passer !

Nous avons d’autres projets : des sorties pour en savoir un peu plus sur les plantes, les monuments, l’histoire de la région....

Serait-il intéressant de voir naître d’autres causeries dans d’autres communes ? Oui, cela donnerait de l’envie aux gens pour s’approprier leur langue, la langue de leur pays.

Faisons du breton notre première langue !

Jo Calvez
Brezhoneg e Pleiber & Trésorier K.L.T.
 
Emgav war Zoom d'ar meurzh 17 a viz Du
da 10e30 diouzh ar mintin !

Retrouvons-nous sur Zoom
le mardi 17 novembre à 10h30 !
 
Suite aux décisions gouvernementales, nous avons dû annuler notre demi-journée ouverte qui se tenait le 17 novembre dans les locaux de KLT à Morlaix, à la Manufacture. A la place, nous vous proposons un webinaire sur Zoom à 10 h 30 le même jour.
Nous vous présenterons les formations intensives de six mois qui débuteront le 4 janvier 2021 à Quimper et Morlaix.
Vous y découvrirez les compétences que la formation permet d’acquérir, les débouchés professionnels, le séquençage de la formation et les méthodes d’apprentissage développées par Roudour. Vous pourrez nous faire part de votre projet, de vos questions sur le déroulement de la formation et nous pourrons voir ensemble les aides financières auxquelles vous avez le droit.
Le nombre de places pour ce webinaire est limité : nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire au préalable grâce au questionnaire.
 
Traouigoù evit kenderc'hel gant ar brezhoneg...
Bezit lipous pe du gant an naon !


Des petites choses pour continuer avec la langue bretonne ...
Soyez gourmand ou affamé !

 
 
 
Videoioù # Brezhoneg : brezhoneg da selaou.
 
 
Les vidéos de # Brezhoneg : du breton à écouter.
 
 
# Brezhoneg
 
Ul levr nevez e brezhoneg :
Un nouveau livre en breton :
" JULUAN HAG AL LOUARN " !
 
 
Timilenn
 
Plijet-tre omp bet gant an istor-se, koulz evit an tresadennoù — brav ha gant kalz a vunudoù da sellet pizh — hag evit an istor hag a zo moutig tout. Gallout a raio bezañ lennet gant bugale etre 3 ha 6 vloaz, met plijout a raio d’an holl.
 
Ce livre aux dessins magnifiques regorge de détails, et sa belle histoire conviendra aux enfants des 3 à 6 ans, mais plaira également aux plus grands.
 
 
Setu deuet er-maez pedervet ha diwezhañ levrenn « lennegezh ar brezhoneg en XXvet kantved » Frañsez Favereau.
Francis Favereau, de Guingamp, conclut son "Anthologie de la Littérature bretonne au XXe siècle"

 
 
 
 
War Radio Kreiz Breizh
 
 
 
Le tome en breton et le tome en français font chacun 480 pages. On peut se les procurer séparément, soit en librairie, soit chez l'éditeur Skol Vreizh.
On peut aussi se procurer les trois premiers tomes, bilingues également.
 
 
 
 
Skol Vreizh
 
Hag ar stourm bepred !
 
Kenemglev Stad-Rannvro 2021-2025 evit an treuzkas
yezhoù Breizh : kinnigoù Kelennomp ! d’ar Rannvro
 
Convention spécifique Etat-Région sur la transmission
des langues de Bretagne : propositions de Kelennomp !
 
 
Kelennomp !
 
 
 
Instagram
 
Na chomit ket etre daou, kit da welet ivez ar pezh a vez embannet gant K.L.T.
war Instagram
 
N'hésitez pas à nous suivre également
sur ce réseau !
 
Lien
 
Kaozadennoù K.L.T. dindan ar stumm DVD
Les causeries K.L.T.
en DVD
 
Amañ roll an DVD-où da amprestiñ
ma fell deoc'h.
 
Ici la liste des DVD à emprunter
si vous le souhaitez.
 
Lien
 
 
K.L.T.
41, Quai de Léon
29600 Morlaix
02.98.63.98.79
06.82.77.10.10
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur K.L.T..
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 K.L.T.