K.L.T.
 

Keleier eus Kêr ar Pont Bras hag eus Bro Montroulez

Informations de la Cité du Viaduc et du Pays de Morlaix

#6
Pennad-stur ar miz
Edito du mois
 
Hep brezhoneg Breizh ebet
 
Hervez Ofis publik ar Brezhoneg e teu an distro-skol 2020 da gadarnaat al lañs brav a zo gant ar c'helenn divyezhek brezhoneg-galleg, a zo o kreskiñ da vat. Ur c'heloù mat eo. Anat eo emañ dazont ar brezhoneg etre daouarn hon bugale. Met evit afer-se, ma taper an holl hentadoù asambles, e weler ne gresk ket trawalc'h an niver a vugale er skolioù evit gallout soñjal e tapo ar re-se plas ar rummadoù brezhonegerien ac'h ay da get e-kerzh an 30 vloaz a zeu. Se zo kaoz ez eus ezhomm bras eus harp ar pennadurezhioù ha dreist-holl an dilennidi evit pouezañ war an Deskadurezh-Stad evit ma roio d'hon yezh ar pezh a vank dezhi evit chom bev. Met evel-se emañ kont gant ar vuhez publik, ma vez ket a wask gant ar geodedourien a zo ac'hanomp evit kaout ar pezh a zo dleet deomp, ne vo graet netra. Gwall vras eo hon c'hiriegezh deomp-holl eta war fed dazont ar c'helenn brezhoneg er skol adalek ar c'hlasoù kentañ. "Hep brezhoneg Breizh ebet", a glevomp. Deomp-ni da zivizout, ha buan-tre, e adkemerfe ar brezhoneg e blas penn da benn e Breizh.
Paskal Pouillet, besprezidant K.L.T..
 
 
 
Sans langue bretonne pas de Bretagne
 
Selon l’Office public de la langue bretonne, la rentrée 2020 confirme la dynamique de l’enseignement bilingue breton-français qui est en pleine expansion. C’est une bonne nouvelle. L’avenir de la langue bretonne est clairement entre les mains de nos enfants. Pour autant, le rythme de croissance des effectifs scolaires, toutes filières confondues, reste insuffisant pour espérer remplacer la totalité des générations de brittophones qui disparaîtront dans les 30 années à venir. C’est pourquoi le soutien des pouvoirs publics et des élus en particulier est absolument indispensable pour peser sur l’Éducation nationale afin qu’elle donne à notre langue tous les moyens de sa survie. Mais la vie publique étant ainsi faite, s’il n’y a pas la pression des citoyens que nous sommes pour obtenir ce qui nous est dû, rien ne se fera. Nous avons donc, les uns et les autres, une responsabilité immense quant à l’avenir de l’enseignement de la langue bretonne à l’école dès le plus jeune âge. « Hep brezhoneg Breizh ebet » entendons-nous, sans langue bretonne pas de Bretagne. A nous de décider, très vite, que la langue bretonne reprenne toute sa place en Bretagne.
Paskal Pouillet, vice-président K.L.T..
 
Greomp anaoudegezh gant Yann de Cognets, kelenner nevez e K.L.T.
Faisons connaissance avec Yann des Cognets, nouvel enseignant à K.L.T.
 
Yann, lâr deomp piv out ?
Me eo Yann, Yann des Cognets, me zo bet ganet e Gwengamp ouzhpenn daou-ugent vloaz zo bremañ.
Yann, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Yann, Yann des Cognets, je suis né à Guingamp il y a plus de quarante ans maintenant.
 
 
Dre benaos hag e pelec’h e oas krog gant an deskiñ brezhoneg ?
Deskiñ brezhoneg em eus bet kroget pa oan e Pempoull, el lise, e klas termen, peogwir bloaz pe daou vloaz a-raok e oan krog da zañsal, añfin d’ober anaoudegezh gant tout ar pezh a sell eus Breizh, ar c’hultur ma kerez, ha sell aze, en ur mod naturel a-walc’h e lârfen, goude bezañ kaozet, lennet, desket traoù em eus soñjet e oa un dra vat deskiñ brezhoneg ivez.
Comment et où as-tu commencé l’apprentissage de la langue bretonne ?
J’ai débuté l’apprentissage du breton quand j’étais à Paimpol, au lycée, en classe de terminale, parce que un an ou deux auparavant j’ai commencé à danser, enfin découvrir tout ce qui a trait à la Bretagne, à la culture si tu veux, et voilà, je dirais volontiers d’une façon assez naturelle, après avoir parlé, lu, appris des choses, j’ai pensé que ce serait une bonne chose d’apprendre le breton aussi.
 
 
Petra az poa graet a-raok en em gavet e-barzh K.L.T. ?
A-raok en em gavet e-barzh K.L.T. on chomet studier e-pad pell memestra, da zeskiñ brezhoneg er skol-veur, d’ober ma soñj ivez, ha me zo aet da skolaer e-barzh Diwan, e-lec’h on chomet ouzhpenn dek vloaz, dek, daouzek vloaz apeupre. Sed-aze, dreist-holl gant ar re vihan, skolaer skol-vamm, ha fin un tamm gant ar re CP, deskiñ lenn, ar pezh zo interesant.
Qu’as-tu fait avant de te retrouver à K.L.T. ?
Avant de me retrouver à K.L.T. j’ai été étudiant pendant quelques temps quand même, à apprendre le breton à l’université, de réfléchir également, et je suis devenu instituteur à Diwan où je suis resté plus de dix ans, dix douze ans à peu près. Voilà, notamment avec les petits, instituteur en maternelle, et enfin un peu avec les CP, leur apprendre à lire, ce qui est très intéressant.
 
 
Petra eo evidout ar brezhoneg ?
Din-me ez eus daou dra disheñvel, daou dra da respont : ur yezh hag em eus choazet, ha me am eus bet c’hoant da vevañ e brezhoneg hag em boa bet ar chañs d’ober anaoudegezh gant mamm ma merc’h e brezhoneg e-barzh stajoù, neuze gant se ne oa mann nemet brezhoneg er gêr hag e-pad ur pennad ivez am eus bet ma breur, ma c’hoar vihan, aze e oant krennarded d’ar c’houlz-se, bet desavet ivez e-barzh Diwan, gant se e oa brezhoneg c’hoazh, hag ouzhpenn da se on bet o chom e kostez Langoad, Logivi-Plougraz, ha bremañ Purid-Kintin ha dalc’hmat am eus bet ar chañs da gavet tud a oare brezhoneg tro-dro din ha da labourat e brezhoneg. Neuze se zo un dra. Un tu dija. Bevañ e brezhoneg, hag en tu all bevañ e-barzh ur yezh, ur yezh all, ur yezh ouzphenn, da lâret eo kaout plijadur da soñjal e-barzh div yezh. Ha se din-me eo gwir pinvidigezh mab-den, gellet soñjal e-barzh meur a yezh ha gant se bezañ pinvidik gant se. Neuze e c’hellan lâret on divyezhek, pas ouzhpenn memes ma oaran tammoù traoù e saozneg pe yezhoù all, abalamour ma c’hellan soñjal e-barzh div yezh on pinvidikoc’h evit un den a c’hell soñjal e-barzh ur yezh hepken.
Qu’est-ce que le breton pour toi ?
Pour moi il y a deux choses différentes, deux choses à répondre : une langue que j’ai choisie et j’ai eu envie de vivre en breton et la chance de faire la connaissance de la mère de ma fille en breton dans des stages, aussi avec cela il n’y avait que du breton à la maison et pendant une période aussi, mon frère et ma petite soeur, qui étaient adolescents à l’époque, ont été scolarisés à Diwan, là encore il y avait du breton. De plus j’ai habité à Langoat, Loguivy-Plougras, et maintenant Peumeurit-Quintin et toujours j’ai eu de la chance de trouver des gens qui parlaient breton autour de moi et de travailler en breton. Voilà, cela c’est une chose. Vivre en breton et d’un autre côté vivre dans la langue, une autre langue, une langue supplémentaire, c’est à dire trouver du plaisir à penser en deux langues. Cela est pour moi une véritable richesse humaine, pouvoir penser en plusieurs langues et être riche de cela. Donc je peux dire que je suis bilingue, pas plus, même si je connais des petites choses en anglais ou dans d’autres langues, parce que je peux penser dans deux langues je suis plus riche qu’une personne qui ne peut penser qu’en une seule langue.
 
 
Petra a blij dit ober pa ne vezez ket o labourat ?
Pa ne vezan ket o labourat e plij din soniñ, selaou sonerezh peogwir on sot gant ar sonerezh, sonerezh a bep seurt, eklektik da vat a lârfen a-walc’h. Sell aze, evel-just bezañ gant ma merc’h, ober war he zro, bezañ gant ma c’hamaladez nevez ivez, ma dousig nevez, sell aze bevañ traoù asambles, hag aze abaoe on en em gavet e-barzh K.L.T em eus ar chañs d’ober anaoudegezh gant ur vro ha n’anavezen ket kement-se. Evit beure e oan e kostez Sant-Yann-ar-Biz hag e kavan gwall gaer ar vro amañ neuze e klaskan profitañ, mont da bourmen ivez pa ‘m bez amzer, da abuziñ ma amzer just a-walc’h.
Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu ne travailles pas ?
Quand je ne travaille pas j’aime bien jouer de la musique parce que j’adore cela, j'aime toutes sortes de musique, je dirais que je suis assez éclectique. Bien entendu être avec ma fille, m’occuper d’elle, être avec ma nouvelle amie aussi, ma nouvelle amoureuse, voilà vivre des choses ensemble. Depuis que je me suis retrouvé à K.L.T. j’ai la chance de découvrir le pays que je ne connaissais pas plus que cela. Ce matin j’étais du côté de Saint-Jean-du-Doigt et je trouve bien beau le pays. Aussi j’essaye d’en profiter, d’aller me promener quand j’ai le temps, de bien occuper mon temps.
 
 
Un dra da lâret ouzhpenn ?
Ya, reiñ kalon da dout ar re zo o teskiñ brezhoneg ha pas ankouaat, d’ar re o deus c’hoant da vont war-raok e brezhoneg, eo ret dezhe ober un dra bennaket e brezhoneg bemdez, n’eo ket chom etre daou, krogit diouzhtu da vevañ e-barzh ar yezh-se, bezañ kustum da selaou, ha petra a virfe, bezañ kustum da lâret traoù bihan, da lenn traoù, ret eo ober un dra bennaket bemdez e brezhoneg, pa vez choazet eo ret kregiñ e-barzh da vat hag ober un dra bennaket bemdez. Ma ‘m befe c’hoant da zeskiñ gitar e rafen kement-all, evit ur yezh eo a bouez ruz, kavet ha reiñ plas d’ar brezhoneg e-barzh ho penn, e-barzh ho spered, evel m’hon eus c’hoant da reiñ plas d’ar brezhoneg e-barzh ar gevredigezh, ober ganeoc’h ar pezh ho peus c’hoant da welet tro-dro deoc’h.
Une dernière chose ?
Oui, encourager toutes les personnes qui apprennent le breton, ne pas oublier pour ceux qui ont envie de progresser qu’il est nécessaire de travailler tous les jours, ne pas rester dans un entre-deux, commencer tout de suite à s’immerger dans la langue, s’habituer à écouter, et pourquoi pas s’habituer à dire de petites choses, lire. Quand on choisit d’apprendre le breton il faut y aller complètement et faire quelque chose quotidiennement. Si j’avais envie d’apprendre la guitare j’en ferais autant. Comme pour toute langue c’est très important de donner toute sa place ici au breton dans sa tête, dans son esprit, comme nous avons envie de donner toute sa place au breton dans la société, faites ce que vous avez envie de voir autour de vous.
 
TAN MIZ DU 2020
23 / 10 - 05 / 12
 
 
 
Kreiz Breizh Akademi #7
Dimanche 25/10
 
 
 
The Canterbury Tales
Dimanche 15/11
 
Brieg Guerveno - Dimanche 29/11
 
 
Roll klok an abadennoù prestik war :
Tout le programme prochainement sur :
 
 
 
C'hwi a zesk pe a beurzesk brezhoneg en ur gevredigezh, e kentelioù-noz pe e-pad stajoù berr pe berroc'h ? Dispar !
 
Ar bazenn da heul a vehe gober get ar yezh ar liesañ posupl en ho puhez pemdez ! Kar c'hwi 'oui mad e vez desket ur yezh dre forzh gober geti. Mes marse n'oc'h ket dijabl pa vez aozet traoù oc'hpenn ar c'hentelioù get ho skol-noz. Marse n'anavit ket kement-se a dud tro-dro deoc'h a vehe moian gober traoù gete àr ar prim, er-maez a abadennoù aozet… Ha gellet a rahec'h ivez gober anaoudegezh get brezhonegerion arall pa voiajit dre ar vro pe belloc'h.
 
Ar savenn bev.bzh zo evidoc'h, neuze ! Drezi e c'helloc'h kennig da re 'rall monet geneoc'h d'un abadenn bennak, na boud n'he dehe ket liamm erbet get ar brezhoneg, degemer brezhonegerion en ho ti evit ur pred pe un noziad bennak, kenweturiñ, pe ober traoù asambl (bale, c'hoari, keginiñ, redek pe ni 'oui-ni petra c'hoazh !).
 
Taolit ur sell, krouit ho kont ha bevit e brezhoneg, enta ! Deoc'h eo ar savenn daremprediñ-se ha ne dalvo ket netra hep ho kennigoù !
 
M'ho pez goulennoù pe diaezamantoù na gavit ket diskoulm erbet evite e foar ar goulennoù, skrivit deomp hag e respontimp kentizh ha ma c'hellimp.
 
 
https://www.bev.bzh
 
 
Vous apprenez le breton ou améliorez vos connaissances de cette langue dans une association, dans un cours du soir ou des stages plus ou moins longs ? Super !
 
L'étape suivante serait d'utiliser la langue le plus souvent possible dans votre vie de tous les jours ! Car vous savez bien qu'on apprend une langue en la pratiquant. Mais peut-être n'êtes-vous pas disponible pour les événements organisés en dehors des cours par votre association. Peut-être ne connaissez-vous pas beaucoup de personnes autour de vous avec qui vous pourriez partager des moments improvisés, en dehors des événements organisés… Et vous pourriez aussi faire la connaisssance d'autres brittophones lorsque vous circulez en Bretagne ou ailleurs…
 
Alors, la plateforme bev.bzh est faite pour vous ! Elle vous permettra de proposer à d'autres de vous accompagner à un concert, une séance de cinéma ou tout autre événement, même s'il n'a aucun lien avec le breton, d'accueillir des brittophones chez vous pour un repas ou pour une nuitée, de covoiturer ou de partager des activités (randonnée, jeux, cuisine, course à pied ou n'importe quoi d'autre !).
 
Jetez donc un œil, créez votre compte et vivez en breton ! Cette plateforme de mise en relation est la vôtre et ne vaudra rien sans vos propositions !
 
Si vous avez des questions ou rencontrez des difficultés auxquelles vous ne trouvez pas de solution dans la foire aux questions, écrivez-nous et nous vous répondrons dès que possible.
 
Stummadur hir e Montroulez
Formation longue à Morlaix :


04 / 01 - 02 / 07 / 20
 
 
 
 
Emvodoù-kelaouiñ          Réunions d'information
 
Kinnig hollek ar stummadur
d'ar meurzh 17/11 ha d'ar merc'her 09/12/2020 e K.L.T. eus 10e betek 12e30
ha kentelig diwar-benn ar vetodenn TPR (Total Physical Response), ur c'helenn a laka tu dehoù an empenn da labourat.
 
Le mardi 17/11 et le mercredi 09/12/2020 à K.L.T. de 10h à 12h30.
Présentation générale de la formation
et démonstration d'un cours de TPR (Total Physical Response), un enseignement qui s'adresse à l'hémisphère droit du cerveau...
 
Dav e vo e-pad an emvodoù-se diwall ouzh ar re all : gwalc’hiñ ho taouarn, gwiskañ ur
maskl, chom war-hed ur metr diouzh ar re all... 
Lors de ces réunions d’information toutes les précautions contre la diffusion du virus
seront appliquées : hygiène des mains, masque, distanciation...
 
Hag ar stourm bepred !
 
Tud K.L.T. o souten liseidi Kastell-Paol.
 
Les membres de K.L.T. soutiennent les lycéens
de St Pol de Léon.
 
 
 
Instagram
 
Na chomit ket etre daou, kit da welet ivez ar pezh a vez embannet gant K.L.T.
war Instagram
 
N'hésitez pas à nous suivre également
sur ce réseau !
 
Lien
 
Kaozadennoù K.L.T. dindan ar stumm DVD
Les causeries K.L.T.
en DVD
 
Amañ roll an DVD-où da amprestiñ
ma fell deoc'h.
 
Ici la liste des DVD à emprunter
si vous le souhaitez.
 
Lien
 
 
K.L.T.
41, Quai de Léon
29600 Morlaix
02.98.63.98.79
06.82.77.10.10
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur K.L.T..
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 K.L.T.