EPTB VISTRE VISTRENQUE
Gestion des rivières et des eaux souterraines

BULLETIN DE SITUATION DES NAPPES
VISTRENQUE ET COSTIERES
août 2020

 
 Situation au 1er août 2020
et évolution de la situation depuis le 1er juillet 2020


 
 
Le mois de juillet a connu quelques épisodes orageux et quelques averses inégalement répartis sur le territoire des nappes Vistrenque et Costières. Ces précipitations ont profité de manière générale aux nappes permettant une atténuation de la baisse, plus ou moins marquée selon les secteurs, des niveaux d'eau.
 
Au fil de ce bulletin, le niveau des nappes sera comparé à celui des années antérieures : 2019 et 2017. Pour mémoire l'année 2017 est une année avec une faible recharge hivernale et un été sec.
 
Nappe de la Vistrenque
 

Dans le secteur central, au Mas Faget, en l’absence de pluie significative sur ce secteur, la baisse du niveau s’est poursuivie régulièrement sur tout le mois (-15 cm entre le 1er juillet et le 1er aout) plaçant la nappe dans une position modérément inférieure aux normales. Le niveau est inférieur de 61 cm à celui du 1er juillet 2019 et 8 cm en dessous de celui du 1er juillet 2017.

 


Dans le secteur de  Nîmes et Caissargues, les petites averses et orages surtout fin juillet ont permis d’amortir la baisse du niveau offrant un répit de quelques jours. Au 1er aout, le niveau demeure comparable aux normales, 26 cm en dessous de celui du 1er juillet dernier.

 


Dans le secteur le plus aval, au sud du Cailar,  la baisse sur le mois, moins marquée qu’ailleurs, est de 20 cm. La situation est conforme à la normale voire légèrement en dessus. 

 

De même côté Vidourle, au mas de l'Aire, où la situation, identique à celles de 2016 et 2017, est conforme aux moyennes inter-annuelles.

Zones d'alimentation
 

Dans le secteur nord à Courbessac, en bordure des calcaires, le niveau a beaucoup baissé durant le mois de juillet (- 67 cm). Il se situe 27 cm en dessous de celui de 2019 et 1,35 m en dessous de celui de l’année 2018 (qui avait bénéficié d’une recharge exceptionnelle). La situation est inférieure aux moyennes inter-annuelles.

 

Bezouce, quelques averses on permis d’atténuer la baisse estivale du niveau de la nappe (-27cm entre le 1er juillet et le 1er août). La situation de la nappe est à peine en dessous de la normale en fin de mois.

 


Dans le secteur de Vergèze, où les calcaires se remplissent et se vidangent beaucoup plus rapidement que la nappe de la Vistrenque, le niveau sur tout le mois de juillet est très inférieur aux normales. Toutefois, les orages en fin de mois ont amorti la vidange de la nappe atténuant le déficit. Le niveau a baissé de 79 cm entre le 1er juillet et le 1er août (contre -1,25 m au mois de juin).

 

 

Uchaud, la situation demeure très déficitaire malgré les averses de fin juillet qui ont offert quelques jours de répit à la nappe. Le niveau a baissé de 46 cm durant le mois. Au 1er août, il est 51 cm en dessous de celui de 2019 à la même date.


Sur la bordure Nord des Costières à Garons, l’aquifère peu épais réagit très vite aux pluies (ou à leur absence). Là aussi les averses de fin juillet ont compensé la baisse des niveaux qui passent de « très inférieurs » en début de mois à « en dessous des normales » au 1er août. La situation reste déficitaire. Le niveau est inférieur de 41 cm à celui du 1er juillet et seulement 9 cm en dessous de celui mesuré en 2019 à la même date.

 
 
 Nappes des Costières
 
Dans le secteur de Bellegarde, la situation début juillet est inférieure aux moyennes inter-annuelles. L'absence de données depuis le 8 juillet ne permet pas d'évaluer à situation au 1er août.
 
Dans le secteur de Saint-Gilles, le niveau a baissé de 25 cm durant le mois de juillet. Il est aujourd'hui identique à celui du 1er août 2019 et sensiblement supérieur à celui de 2017. La situation est inférieure aux normale et le déficit tend à s'accentuer.
  
 
Conclusion
 
La décrue estivale des niveaux observée au mois de juin a été amortie de façon plus ou moins marquée grâce aux averses et orages du mois de juillet. 
 
Au 1er août la situation reste hétérogène selon les secteurs. Conforme aux normales dans la partie aval proche du littoral, elle est légèrement en dessous des normales dans la partie centrale.
 
Sur les zones d'alimentation de la nappes de la Vistrenque, là aussi la situtation est hétérogène et directement liée à l'intensité des précipitations reçues durant le mois de juillet. Dans le secteur de Vergèze - Uchaud, le déficit, déjà présent cet hiver, perdure même si une légère amélioration est constatée. A Garons, sur le versant Nord des Costières, le déficit, toujours présent, s'atténue également légèrement en fin de mois. Sur le secteur de Nîmes et Bezouce la situation est moins tendue avec des niveaux pratiquement normaux.
 
Sur les nappes de Costières, la situation inférieure aux moyennes inter-annuelles se tend . 
 
Carte de situation au 1er août 2020
Evolution du niveau dans le forage du Mas Faget en mètre NGF depuis le 1er janvier 2001
 
EPTB Vistre Vistrenque
Gestion des rivières et des eaux souterraines
Pôle eaux souterraines
2bis rue Entre vignes
30470 Aimargues
contact@vistre-vistrenque.fr
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit au Bulletin de Situation des Nappes de l'EPTB Vistre Vistrenque.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 EPTB Vistre Vistrenque