Newsletter
Octobre 2019
 
EDITO
 
Le secteur tertiaire pèse pour un « gros quart » dans le total des émissions de gaz à effet de serre attribuées au « résidentiel-tertiaire ».
C’est donc un secteur qui n’est pas à négliger tant dans le «neuf» que dans la «rénovation. Dans ce contexte, les modalités du décrets de juillet 2019 fixent les conditions d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires existants. L’ambition n’est pas mince dans la mesure où l’ancienneté des ouvrages, la multiplicité des destinations d’usages et des conceptions, rendent complexes l’adaptation aux nouvelles exigences de performance.
 
Milan Kundera, à propos de l’Art, disait que celui-ci «meure de liberté et ne vit que de contrainte».
Voilà qui devrait donner sens aux multiples turpitudes rencontrées au quotidien par les Maîtres d’Ouvrages et les concepteurs soucieux de transformer en actions concrètes des exigences dictées par l’urgence climatique !
 
Le Président, Charles MAGNIER
 
EN BREF ...
 
 32 078
 C’est le nombre de logements en cours de certification (logements collectifs, individuels groupés, individuels).
 
 
Retour d’H’EXPO !
 
Prestaterre CERTIFICATIONS était présent au salon H’EXPO qui s’est tenu du 24 au 26 Septembre, Porte de Versailles à Paris.
L’occasion pour notre équipe de rencontrer ses partenaires et clients pour échanger sur nos référentiels et notre actualité.
 
ILS INNOVENT !
« GreenTech », un bâtiment tertiaire en structure bois
certifié « BEE effinergie-Bepos 2013
 
Ce bâtiment de bureaux, prénommé « GreenTech», est situé au cœur de la ZAC EuraTechnologies, le Pôle d'excellence économique dédié aux Technologies de l'Information et de la Communication de Lille.
En octobre 2018, Capgemini y emménage pour regrouper tous ses collaborateurs dans des locaux plus grands, plus écologiques, et plus collaboratifs, et accompagner sa croissance dans le digital et la gestion des systèmes d’information dans la région.
 Majoritairement construit en bois, il dispose d’une surface de 8 500 m², ce qui fait de lui la plus grande construction en bois au nord de Paris.
 
 
/ Les infos clés /
 
Certifié « BEE Tertiaire Neuf - Mention Effinergie-Bepos 2013 »
Bbio de 82,3 (Bbio Max de 112)
Cep 28,2 (Cep max 66)
Maître d’Ouvrage : TERENEO
Architectes : Béal & Blanckaert architectes
Conception et réalisation : 11/2015 – 07/2018
 
 
 
 
/ Enveloppe /
Le bâtiment d’une hauteur de R+4, avec une toiture terrasse, est conçu en structure bois et béton.
Tous les types d’isolants ont été utilisés : en planchers hauts : laine de bois ou laine de roche; en planchers bas : laine de verre et laine minérale;
Pour les parois verticales : laine de bois et laine minérale.
Les murs sur extérieur sont couverts en bardage terre cuite. 
Les menuiseries extérieures sont en bois équipées de triple vitrage.
La surface vitrée représente 50% de la totalité des façades. L’espace a été conçu pour que les lumières soient traversantes pour toutes les ailes et sur tous les étages.
 
Ventilation / Chauffage /
Le bâtiment est équipé d’un système de ventilation double flux.
La production de chaleur est assurée par deux chaudières à condensation et la production de froid par deux pompes à chaleur Air/eau.
L’eau Chaude Sanitaire est assurée via un ballon électrique.
 
/ Production d’énergie renouvelable /
Une centrale solaire photovoltaïque d’une surface de 935 m2 est installée sur le toit terrasse, elle a une puissance totale de 210 kWc.
 
 
 / Confort des occupants /
Les salariés et visiteurs peuvent profiter d’un patio intérieur végétalisé de 800m², d’une terrasse périphérique et d’une loggia. Les volumes intérieurs, avec de belles hauteurs sous plafond (2,70m) sont en bois apparents (plafonds, poutres, poteaux)
 
30% des surfaces utilisées sont dédiées au travail collaboratif (salles de réunion de toutes tailles, Agile zones, environnements dédiés pour des ateliers clients, zones réservées pour des standup meetings…).
 
Le bâtiment est équipe d’un auditorium de 50 places, d’un espace de 170m² dédié à l’innovation, et de deux vastes espaces de restauration (avec vue sur le patio ou les terrasses) ainsi que l’accès au restaurant inter-entreprises d’Euratechnologies.
Des douches sont prévues pour la pratique sportive (piste de course et terrain de sport à proximité immédiate).
 
 
/ Les motivations de la démarche /
 
M. BAILLEUL, Partenaire TERENEO
«
Quels étaient les enjeux pour vous sur ce bâtiment ?
L’enjeu pour TERENEO était de développer un produit de qualité sur le plan environnemental, énergétique et architectural, le tout dans les délais convenus avec l’utilisateur du bâtiment.
 
Qu’est-ce qui vous a motivé à aller chercher une certification BEE Effinergie Bepos 2013 ?
La construction bois faisant partie de l’ADN de TERENEO, nous étions intéressés par le fait de  pouvoir traduire les vertus de ce mode constructif dans un label qui pouvait allier performance environnementale et performance énergétique, en l’occurence E2C2. C’est aussi pour TERENEO une réponse concrète à la confiance accordée par l’aménageur lors de l’appel à projets de construction.
»
 
FOCUS SUR …
 
Energie grise des matériaux et Analyse de Cycle de Vie (ACV)
 
Selon les référentiels et les mentions choisi, il est recommandé ou obligatoire d’étudier l’empreinte énergétique et carbone d’une opération. Notamment pour obtenir les mentions « Label E+C -» et « Label BBCA ». Pour ce faire, il faut réaliser une « évaluation de l’énergie grise des matériaux » et/ou une ACV de l’opération.
 
Si ces deux notions et exigences sont différentes, elles sont en fait complémentaires.
 
Ainsi, l’évaluation de « l’énergie grise » des matériaux va nécessiter que le Bureau d’Etude, selon une méthode conforme à la norme NF-EN-15978 et à l’aide de logiciels spécialisés, estime la quantité d'énergie consommée lors du cycle de vie du matériau depuis, l’extraction des matières premières, leur transformation pour la fabrication, le transport, la mise en œuvre, l'entretien et enfin le recyclage, à l'exception de l'utilisation. Ainsi, en cumulant l'ensemble des énergies consommées sur l'ensemble du cycle de vie, on peut prendre la mesure du besoin énergétique d'un matériau.
 
L’Analyse du Cycle de Vie d’une opération nécessite à la fois une évaluation de l’énergie grise des matériaux utilisés pour le bâtiment mais elle intègre également dans les calculs l’ACV de la parcelle sur laquelle se situe l’opération (notamment la voirie, les parkings, les espaces verts, une piscine, etc…).
 
FIL INFOS…
 
Le nouveau label Effinergie Patrimoine 2019, expliqué en Vidéo
Intégrer la performance énergétique dans le bâti ancien n’est pas chose facile et pourtant la rénovation des bâtiments du patrimoine ne doit pas échapper à notre ambition de performance énergétique. C’est pourquoi, le 14 février, un nouveau label Effinergie Patrimoine est lancé et s’adresse aux édifices protégés, monuments historiques inscrits ou classés, mais également à tous les autres bâtiments présentant un caractère patrimonial. Pour nous expliquer simplement ce label énergétique patrimoine, XPair a interviewé Yann DERVYN - Directeur du Collectif effinergie.
La suite sur : https://conseils.xpair.com/actualite_experts/label-effinergie-patrimoine.htm
 
FICHE PRATIQUE E+C-
Le label E+C-, lancé en novembre 2016, préfigure la prochaine réglementation thermique. Quels sont ses objectifs ? Comment fonctionne-t-il ? Quels projets ont déjà été labellisés ? Tour d’horizon.
La suite sur : https://www.batiactu.com/edito/label-e-tout-ce-qu-il-faut-savoir-48728.php
 
Autoconsommation collective : La première blockchain de lʼénergie active dans le logement social
A Onet-le-Château, dans lʼAveyron, SOLIHA, acteur associatif impliqué dans la production de logement social, a souhaité mener une opération exemplaire pour lʼamélioration de lʼhabitat. Objectif : compenser grâce à lʼautoconsommation une part significative de lʼénergie électrique consommée par les différents consommateurs. Avec une gestion de la répartition entre ces derniers optimisée et simplifiée via une blockchain. Une première en France portée par le savoir-faire combiné de Tecsol et Sunchain.
La suite sur : https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2019/08/autoconsommation-collectivela-première-blockchain-de-lénergie-active-dans-le-logement-social.html
 
La récupération de chaleur des eaux grises à toutes les échelles
Une stratégie de récupération de chaleur fatale peut s'appliquer à de multiples sources, notamment aux eaux grises. Un domaine de plus en plus actif qui se décline à plusieurs échelles : du quartier au domicile en passant par le bâtiment collectif.
La suite sur : https://www.actu-environnement.com/ae/news/recuperation-chaleur-eaux-grises-toutes-echelles-33184.php4
 
 
 
Directeur de publication : Charles Magnier
Rédaction et mise en forme : Anne Huguet
Parution trimestrielle ; dépôt légal à parution ;
ISSN en cours
 
 
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur
Newsletter Prestaterre CERTIFICATIONS
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2019 prestaterre CERTIFICATIONS