Metropole Grand Nancy
 
Un nouveau cap pour la Métropole
 
Lors du Conseil métropolitain du 17 juillet dernier, Mathieu Klein, Maire de Nancy, a été élu nouveau Président de la Métropole du Grand Nancy pour un mandat de six années. Une gouvernance plurielle a été mise en place, réunissant des élus de différentes sensibilités.
 
"Je mesure la responsabilité qui est la mienne de conduire désormais la destinée de notre bien commun, le Grand Nancy. Avec toute l'équipe qui m’entourera, je vais m'attacher à construire une Métropole humaine, lorraine et européenne" a souligné Mathieu Klein.
 
Au cours de son allocution, le Président a fixé un nouveau cap autour de six piliers :

- Répondre à l’urgence de la crise économique et sociale ;
- Construire une Métropole 100 % décarbonée en 2050 ;
- Bâtir une métropole verte ;
- Répondre aux défis du quotidien, de la propreté à la révolution des transports ;
- Relever le défi de l’attractivité pour une Métropole Lorraine et européenne ;
- Miser sur le potentiel santé du Grand Nancy.
 
Un nouveau pacte de gouvernance à la hauteur de ces enjeux a été annoncé :

- un exécutif solide et pluriel ;
- des maires qui ont toute leur place ;
- des acteurs publics et privés associés aux projets de la Métropole ;
- des citoyen(ne)s au pouvoir d'agir renforcé ;
- une alliance des territoires sur les sujets du quotidien.

Mathieu Klein a par ailleurs remercié André Rossinot : "Je mesure l'émotion de cette séance qui referme le livre de 51 années de vie publique. Cette République des territoires que vous avez faite vôtre se dessine ici même, ce jour, sur les fondations métropolitaines que vous avez posées".

Lors d'un deuxième Conseil métropolitain qui s'est tenu le 23 juillet, des mesures d'urgence en matière de mobilité ont été adoptées, avec notamment des capacités du tramway renforcées à la rentrée, la mise en place d'un parking relais au Parc des expositions, la mise en place d’un nouveau service de transport à la demande le matin et la création d’un groupe de travail autour de la tarification sociale et des gratuités.
 
"Construisons ensemble un nouvel esprit métropolitain qui transcende les frontières communales. Nous devons nous organiser, coopérer, travailler ensemble pour être à la hauteur des enjeux de notre territoire et des attentes fortes de nos concitoyens", a conclu Mathieu Klein.
 
Une nouvelle approche concertée des mobilités dans le Grand Est
 
En ouverture du Conseil métropolitain du 23 juillet, le Président Mathieu Klein a réagi à l'annonce d'Air France de se désengager de Lorraine Airport. "Cette décision prise sans concertation par l’opérateur est lourde de conséquences sur les mobilités en Lorraine et dans le Grand Est", a-t-il expliqué, "nous avons notamment déjà subi la suppression des liaisons ferroviaires vers le sud, le dossier de l'A31 est quant à lui renvoyé à une concertation ultérieure, sans oublier l'absence de réalisation d'une gare d’interconnexion TER-TGV. La faiblesse des dessertes aériennes, ferroviaires et routières constituent un handicap majeur. Les acteurs lorrains doivent prendre leur responsabilité pour assurer l’avenir sur le plan économique et écologique". Mathieu Klein a ainsi défendu la mise en place d’un TER rapide en direction d'Épinal-Belfort pour ouvrir de nouveau Nancy vers le sud. "Nous demandons également la mise en place d’une desserte express du Sillon Lorrain, depuis Nancy jusqu'à Luxembourg Ville, pour nous connecter à l’aéroport international du Findel. La réalisation de la gare d’interconnexion TER/LGV nous permettra un accès direct à Roissy-Charles-De-Gaulle. Enfin, l'A31 doit être aménagée, notamment avec la création d’une 3e voie réservée au co-voiturage et aux transports en commun".
Des mesures urgentes pour les mobilités dans la Métropole
 
Les mobilités sont placées au cœur des priorités de la Métropole. "Nous allons construire une feuille de route avec l'ensemble des partenaires et des usagers du bassin de vie pour répondre à leurs besoins quotidiens", a indiqué Patrick Hatzig, vice-président en charge des mobilités. Dans cet esprit, des mesures urgentes ont été adoptées par le Conseil métropolitain pour permettre une rentrée scolaire et universitaire dans les meilleures conditions, à l'instar de la mise en place d'une meilleure offre de service du réseau Stan, en lien étroit avec les différents acteurs, notamment l'Université de Lorraine. Un nouveau service de transport à la demande du
matin, le "MobiMatin", va également être instauré à la rentrée. Il sera destiné aux habitantes et habitants qui doivent se déplacer tôt le matin. Pour obtenir une meilleure régularité, les trams bénéficieront d’une priorité absolue à tous les carrefours. Dans le même esprit, un nouveau parking-relais va être implanté au Parc des expositions à Vandœuvre-lès-Nancy, avec la création d’une navette pour le centre-ville. Enfin, un groupe de travail est mis en place pour la tarification solidaire, dont son volet gratuité, à commencer par la gratuité le week-end.
Des mesures de soutien à la reprise de l'économie métropolitaine
 
Dès le début de la crise sanitaire et en complément des mesures instaurées par le Gouvernement et la Région Grand Est, la Métropole et ses vingt communes se sont mobilisées afin de protéger le tissu économique. "Des mesures ont été ainsi prises pour contribuer à soulager la trésorerie des entreprises (participation au Fonds Résistance Grand Est, mesures de report et exonérations, règlement rapide des fournisseurs…) pour assurer une continuité des services essentiels permettant aux entreprises de poursuivre leur activité", explique François Werner, vice-président en charge du développement économique et du tourisme. Le Grand Nancy a par ailleurs engagé un projet de relance par le local qui s’est traduit par la création d'une plateforme e-commerce Achetez-grandnancy.fr qui réunit 115 boutiques du territoire et propose plus de 3 000 produits. À noter, les clients peuvent bénéficier sur la plateforme de "bons d'achats bonifiés", mis en place par la Ville de Nancy et disponibles début août. Par ailleurs, un dégrèvement exceptionnel de la cotisation foncière des entreprises (CFE) est accordé à 965 établissements de la métropole dans les domaines du l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture.
Les vice-président(e)s et leurs délégations
 
1er vice-président (VP) : François WERNER / Attractivité, développement économique/tourisme, Nancy Thermal

2e VP : Stéphane HABLOT / Politique de la ville, rénovation urbaine, mixité territoriale

3e VP : Chaynesse KHIROUNI / Transition écologique, urbanisme, foncier, énergie, agriculture, alimentation

4e VP : Éric PENSALFINI / Relations internationales

5e VP : Christophe CHOSEROT / Innovation et enseignement supérieur et recherche

6e VP : Hervé FÉRON / Sport, grands équipements, événements

7e VP : Pierre BOILEAU / Relations avec les territoires voisins

8e VP : Bertrand KLING / Santé, handicap, logement, habitat, insertion, gens du voyage, sécurité

9e VP : Patrick HATZIG / Mobilités

10e VP : Vincent MATHERON / Finances et ressources humaines

11e VP : Jean-Pierre DESSEIN / Mutualisations et DSIT

12e VP : Michel BREUILLE / Prévention et gestion des déchets, propreté

13e VP : Delphine MICHEL / Eau et forêt

14e VP : Manu DONATI / Patrimoine

15e VP : Maurizio PETRONIO / Qualité de l’aménagement des espaces publics

16e VP : Henri CHANUT / Voirie

17e VP : Éric DA CUNHA / Moyens généraux, affaires juridiques et domaine public

18e VP : Hocine CHABIRA / Développement du projet culturel métropolitain
 
 
Métropole du Grand Nancy
22-24 viaduc Kennedy
C.O N°80036
54035 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 91 83 91
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Youtube
 
 
Cet email a été envoyé à
 
 
2020 - Métropole du Grand Nancy