Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
 
Lettre d'informations de la délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
Numéro 44 - 25 septembre 2020
 
 
Un alignement des astres inédit pour, enfin, une politique industrielle européenne ?
 
Le Conseil européen extraordinaire de la semaine prochaine) comporte à son agenda un point qui longtemps fut un peu l’arlésienne du débat continental : la politique industrielle.
 
Longtemps, dans les couloirs des institutions, les caricatures les plus forcenées rapprochaient toute ébauche de politique industrielle à une forme de planification quasi-soviétique. Il faut dire que les tenants d’une approche libérale voire ultra-libérale tiennent depuis (trop) longtemps le haut du pavé à Bruxelles. Toute forme de débat s’en trouvait ainsi stérilisée.

Mais plusieurs facteurs pourraient changer la donne :

- La crise du Covid a mis en évidence de manière brutale l’incapacité à produire en Europe un certain nombre de biens, résultat de la stratégie européenne ayant favorisé les productions de plus haute valeur ajoutée (avec pour corollaire la délocalisation des autres productions et le détricotage des filières et des chaînes d’approvisionnement). Désormais, l’heure est à la relocalisation. Et pourtant les fermetures d’usines et les plans sociaux se multiplient : il est urgent qu'une politique industrielle européenne vienne redonner un peu de visibilité quant au carnet de commande à une série de secteurs essentiels (les 14 "écosystèmes industriels clés" annoncés par T Breton constituent une assez bonne base de travail), pour que s'arrête l'hémorragie.

- L’explosion du télétravail, mais aussi l’affaire Huawei, ont démontré que l’UE avait besoin de retrouver une certaine indépendance numérique : il n’est plus concevable de dépendre des firmes américaines pour les services et des firmes chinoises pour les composants. D’où les annonces de cloud européen sécurisé et de microprocesseurs made in Europe, qui vont dans le sens d’une plus grande maîtrise de nos outils et nos données.

- Enfin, le concept « d’autonomie stratégique », d’abord apparu dans le domaine des industries de défense, semble faire florès dans d’autres secteurs sensibles ou critiques. Là encore, pour résorber nos lacunes, nous aurons besoin d’une politique industrielle européenne.

Il y a donc semble-t-il un alignement des planètes, qui pourrait marquer un réel tournant dans la doctrine européenne. Il faudra ainsi pousser la réflexion sur les outils nécessaires pour mener à bien ce rééquilibrage (Buy european act, fiscalité carbone…) afin que ce renouveau industriel s’imbrique de façon harmonieuse dans la stratégie climatique ambitieuse de l’Europe.
 
Négociations sur le budget 2021 : la justice fiscale au cœur des revendications du Parlement !
 
Une semaine après que le Parlement ait voté pour l’introduction d’une taxe sur les transactions financières dès 2024, je me suis battu lors du début des négociations en trilogue sur le budget 2021 pour augmenter le budget grâce à cette mesure de justice fiscale.
 
Les révélations « FinCEN Files », qui ont montré à quel point les grandes banques sont peu scrupuleuses, nous poussent à agir encore plus vite pour la justice fiscale et pour que les marchés financiers financent enfin l’action collective !
Fusion Véolia / Suez : l’Europe aussi, doit prendre ses responsabilités !
 
La fusion Véolia/Suez pourrait aboutir en France, à un quasi-monopole des services collectifs de l’eau, assainissement, déchets et énergie. Les emplois et les services publics dans nos territoires seraient alors durement touchés. J’ai donc interrogé la Commission : entend-elle se saisir de ce cas au titre du contrôle des concentrations entre entreprises ? Considèrera-t-elle l’impact social et environnemental de la fusion ? Une réponse très attendue car l’Europe doit prendre toute sa part dans ce dossier.
 
LIre ma question écrite
Nora Mebarek
Nouveau pacte asile et migration
 
La Commission européenne a publié le tant attendu pacte sur l'asile et les migrations. Y a-t-il de quoi se réjouir ? Je vous réponds ici
Des hormones dans vos assiettes
 
Un audit sur la traçabilité de la filière porcine et bovine canadienne, effectué par la DG Santé et sécurité alimentaire de la Commission Européenne, vient de confirmer la présence potentielle de viandes hormonées sur le marché européen. Dans ce document, on relève qu’il est légalement possible au Canada d’estampiller des viandes aux hormones comme étant sans hormone. Ces viandes hormonées mais labellisées sans hormone sont alors exportables en Europe.

Nous demandons donc la suspension des importations de toutes les viandes canadiennes et une remise en question de l'accord CETA
 
En savoir plus
Raphaël Glucksmann
Elu Président de la commission spéciale sur les ingérences étrangères dans les processus démocratiques européens
 
La démocratie est le cadre vital dans lequel peuvent s’exprimer toutes les oppositions. Or ce cadre est menacé. Nos démocraties sont la cible d’attaques extérieures : financement de campagnes ou de partis politiques, cyberattaques, désinformation, etc. L’objectif de ces ingérences est d’exploiter les vulnérabilités de nos sociétés et d’affaiblir l’UE. Notre responsabilité est de protéger nos démocraties et de les rendre plus fortes. Les travaux de cette nouvelle commission, que j’ai l’honneur de présider, consisteront à établir un état des lieux précis des menaces et à formuler des recommandations concrètes pour y faire face.

Retrouvez ma première intervention
Affaire BlackRock : en finir avec les conflits d’intérêts au niveau européen
 
Face à la sélection de BlackRock comme “conseiller à l’environnement” en avril dernier, j’ai déposé une nouvelle fois une question à la Commission européenne. Cette initiative a été soutenue par plus de 50 eurodéputés pour exhorter la Commission européenne à réévaluer les critères de sélection de ses partenaires, pour éviter les conflits d’intérêt comme celui-ci à l’avenir. Pour lutter contre les lobbies qui gangrènent la démocratie européenne.
 
 
DANS L'AGENDA
 
Lundi 28 septembre :
 
- Sylvie Guillaume participera à la commission Marché Intérieur qui votera sur le Digital Services Act.  
 
Mardi 29 septembre :
 
- Eric Andrieu co-organisera avec d'autres députés européens et ONG un webinar intitulé "Hazardous Pesticides and EU's double standards", le mardi 29 septembre à partir de 14H30.
 
- Sylvie Guillaume participera à un échange avec la Commissaire Johansson en charge des migrations ainsi qu'au groupe de travail sur l'extrémisme.
 
Jeudi 1er octobre :
 
- Eric Andrieu interviendra dans le cadre d'un séminaire sur les surfaces pastorales à Ax-les-Thermes.
 
 
Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen
288, boulevard Saint-Germain
Facebook
Twitter
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen