La Lettre
 
 
Intercordia 
Le mot du Président, François- Xavier SAINT- MACARY
 
Je tiens à remercier l'ancienne équipe qui sous la houlette de Jean-Claude Plot a produit avec beaucoup d'enthousiasme les précédentes lettres très enrichissantes. Ces lettres Intercordia étaient le fruit d'un gros travail de recherche et de rédaction.
Aujourd'hui une nouvelle équipe prend le relai pour un format plus digital. Nous leur souhaitons beaucoup de courage dans cette aventure.

Je voudrais bien sûr rendre hommage à Jean Vanier, qui a tant apporté à Intercordia par sa vision, ses pensées, témoignages et enseignements qui nous ont tous marqués. Chaque rencontre avec lui était un vrai trésor. Nous aurons à coeur de donner encore plus de vie à son art du "vivre avec" qui est un vrai moteur pour Intercordia. Dès la création d'Intercordia, Jean souhaitait qu'à travers une expérience auprès des plus pauvres les jeunes puissent devenir des vrais professionnels de la relation interpersonnelle.
Par ailleurs, nous rendrons particulièrement hommage à Jean Vanier dans notre prochaine lettre.

Dans cette lettre, il est justement question du caractère professionnalisant du Parcours Intercordia. Au fond nous répondons à la question "A quoi ça sert de partir en mission de solidarité pour un jeune qui s'apprête à entrer sur le marché du travail ?". La soirée organisée à l'ICP le 7 Novembre dernier nous a convaincus de la pertinence de notre parcours pour préparer des jeunes à être plus efficaces en étant plus humains.
 
QUELLE EST LA VALEUR D'UNE EXPERIENCE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ?
 
Le 7 novembre dernier, Intercordia, en partenariat avec l’Institut Catholique de Paris (ICP), organisait une Conférence Débat dont le sujet posait la question suivante :           « Quelle est la valeur d’une expérience de solidarité internationale ? Les professionnels s'expriment. »

Cette conférence débat, animée par Julie Cap (ancienne volontaire d'Intercordia), a mobilisé plus d'une centaine de personnes ( anciens volontaires, responsable d'ONG, des chefs d''entreprise, coach... ). Elle s'articulait en deux grandes parties.
Une première table ronde, donnant la parole à 4 anciens volontaires partis dans 4 ONG différentes ( LP4Y, Credit @people, Enfant du Mékong et Ecole du Bayon). Ces volontaires nous ont partagés leurs expériences vécues et la richesse que cela leur a apportés.
S'ajoutait ensuite, une seconde table ronde qui réunissait essentiellement des professionnels du monde de l'entreprise ( Société Générale, Engie, La poste...). Ces derniers répondaient à la question tant attendue : peut-on valoriser une expérience de volontariat dans le monde du travail ? En quoi un volontariat peut-il être bénéfique dans le monde de l'entreprise ? Quelles aptitudes peut-il développer ? 
 
 
 
 
La parole donnée aux anciens volontaires 
 
Questions posées aux anciens volontaires: Comment part-on en mission de solidarité ? Avec quelles compétences ? Aujourd’hui avec le recul, qu’apporte cette expérience ?

A la première question, les volontaires ont répondu être partis avec enthousiasme, curiosité, ouverture d’esprit, conscience d’un monde complexe mais avec l’envie de s’y affronter, de donner et de s’engager.
Ils ont ensuite exprimé, pour répondre à la seconde question, ce en quoi ils avaient changé et ce qu’ils avaient appris :
- porter un regard neuf,
- sortir de sa zone de confort, c’est-à-dire apprendre à se décentrer et à déconstruire ses propres schémas pour mieux accueillir l’autre différent,
- développer des méthodes de travail et œuvrer en équipe,
- prendre des décisions quand la situation l’exige,
- s’adapter à d’autres contextes culturels
 
Le témoignage de Marion Abonnenc ( ci-dessous) , volontaire partie en mission en Inde et présente à la Conférence Débat, nous parle de son vécu pendant et après son volontariat.
 
 
 
Les professionnels du monde de l'entreprise s'expriment 
 
La deuxième partie de la Conférence s’adressait aux chefs d’entreprise et responsable d’association qui répondaient aux questions suivantes : Embauchez-vous des jeunes qui « sortent du cadre » ? Pourquoi ? Quelle est la place de l’humain dans l’entreprise ? Au fond quelles compétences recherchez-vous prioritairement lorsque vous embauchez des jeunes ?
 
Patrice Rouer ( ci-dessous) rend compte, de manière exhaustive, des réponses apportées par chacun d’entre eux.

Tous ont insisté sur la notion d’ « être », c’est -à-dire remettre aujourd’hui l’homme au cœur de l’entreprise, connaître ses talents et ses fragilités pour mieux durer, se poser la question « là où je suis, quelle est ma place ? », ne pas penser pour l’autre mais avec l’autre. Ceci pour conforter le défi d’Intercordia lancé par Jean Vanier, construire des ponts et non des murs, devenir des artisans de paix.

Suivre la Formation au départ, interroger sa mission de solidarité par la rédaction d’un mémoire et sa soutenance, tel est le parcours Intercordia qui prépare les jeunes à lire le monde avec bienveillance et lucidité et à entrer dans la vie professionnelle avec maturité. C’est un bonus incontestable.
 
Certains membres d'Intercordia s'expriment sur la question
 
 
Marion Abonnenc, s'exprime sur ses compétences développées et aquises lors de son expérience de  volontariat 
 
Dans le cadre de mon année de césure avec Intercordia, j’ai effectué une mission en Inde, dans l’Etat du Tamil Nadu, avec la structure Credit At People, durant six mois. Assistante chef de projet sur des programmes de microcrédit auprès des femmes de basses castes en milieu rural, j’ai été en charge du suivi terrain et de l’évaluation d’impact économique et social de ces programmes.

La mission m’a permis de développer deux compétences principales : la capacité à être force de propositions et la capacité à interagir avec différentes parties prenantes.
J’ai été très libre, durant la mission, de proposer des idées et des suggestions d’améliorations. De ce fait j’ai appris à ne plus simplement identifier les problèmes (posture passive) mais à proposer des solutions (posture active). Considérant que la place des hommes dans les programmes de microcrédit destinés aux femmes n’était actuellement pas prise en compte, j’ai ainsi pris l’initiative de rédiger un rapport sur cette thématique afin d’améliorer la pertinence et l’efficacité des programmes.
Par ailleurs j’ai appris durant la mission à interagir avec différents interlocuteurs (les salariés indiens, les femmes sur le terrain, les volontaires françaises, les membres du board de CAP). (...)
 
 
Lire la suite  
 
Patrice Rouer, Coach en entreprise donne son point de vue sur les besoins des entreprises actuelles auprès des jeunes
 
Un jeune qui peut témoigner d’une expérience de solidarité internationale se donne un sacré bonus dans un entretien de recrutement ou pour son évolution professionnelle. Il n’y a pas photo !
D’un point de vue « dynamique professionnelle », une expérience, telle que celle proposée par INTERCORDIA, constitue un vrai tremplin. Elle développe avant tout des « savoir être » qui sont de plus en plus appréciés des recruteurs.
Faisons une petite démonstration rapide pour ceux qui auraient encore des doutes
.
Voici quelques ingrédients qu’un recruteur a toute probabilité de repérer chez un candidat à un poste, quel qu’il soit, après son expérience INTERCORDIA :
> L’ouverture à l’interculturalité : elle témoigne d’une ouverture d’esprit, de la curiosité et une envie de découvrir et d’apprendre. Ça semble évident, mais il est bon de se le rappeler
> Le corollaire qui en découle, bien évidement, : l’adaptabilité.
> La résilience, c'est-à-dire la capacité à rebondir : Les contextes dans lesquels s’inscrivent les missions sont le plus souvent truffés d’imprévus et d’inattendus; ils sont tellement différents des nôtres, nous européens ayant grandi dans des environnements confortables.
Enfin, la capacité à travailler en équipe est essentielle. C’est devenu un prérequis universel.
Dans un monde incertain, où la visibilité se réduit de plus en plus au court terme, nos manières de travailler sont dorénavant différentes et irréversibles ; elles supposent :
> De la créativité, savoir penser « out of the ». (...)
 
Lire la suite 
 
Le coup de Pouce TF1 
Intercordia a participé à l'événement "Coup de pouce" organisé par TF1
 
.En mars 2018, dans le cadre de sa démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), TF1 Initiatives a lancé un appel aux collaborateurs engagés dans une association dont les valeurs partagées sont identiques à celles du groupe : solidarité, diversité et société durable sur le territoire national ou international. Cette opération baptisée « Coup de pouce » visait à récompenser l’engagement actif des collaborateurs par l’octroi d’une prime de 2500€ à chacune des 10 associations élues par un jury interne.
Dans ce cadre, Intercordia, représentée par Constance Desjonquères, a postulé en élaborant un dossier de candidature mettant en valeur le but et les fondements éthiques de notre association, ainsi que le principe du tutorat. Intercordia a été sélectionné parmi une trentaine d’associations aux profils variés et pu recevoir une prime ! Cette récompense a permis une bonne visibilité de notre association auprès de l’ensemble des collaborateurs au cours de la semaine de l’engagement de TF1 en avril dernier.
Notre coup de coeur ! 
 
 
Dialogue de paix selon Jean Vanier : une sacrée Tendresse
 
Exit la vague inquiétude qui flottait dans les rangs lors de l’avant-première du « Sacrement de la Tendresse » !
Aujourd’hui, le film est diffusé largement par de grands réseaux commerciaux, et ça, c’est formidable ! c’est la preuve d’un public large, varié …
Inutile de reprendre le pitch … vous avez vu ce film … ou vous le verrez bientôt
Posons-nous plutôt la question de sa réussite. Le témoignage d'abord : l'énergie et la bonne humeur incroyables avec lesquelles Jean Vanier a balayé les peurs et les rejets pour créer le fameux “ vivre avec” teinté, éventuellement, d’une “tendre folie”. Il partage son indignation du rejet de l'autre différent. Et surtout, il s’adresse à chacun de nous. Ses messages nous touchent là où nous sommes : par la joie et l’ humour (beaucoup), par l’émotion (encore plus), par la vérité, ou la spiritualité.. Le propos est clair : « à chacun de porter la paix là où il est ». 

Ce film est un joli cadeau.. à recevoir avec la simplicité de ceux qui nous le proposent et à retenir pour des rencontres et débats. Merci Jean pour cette belle transmission de ce qu’est la Joie Véritable. Merci de nous ouvrir à l’intelligence de Relations Vraies et de Rencontres Inconditionnelles, ...au dialogue de Paix .. 
 
 
Voir la bande annonce
 
 
INTERCORDIA 
12 rue d'Assas 
75006 PARIS
Site : www.intercordia.org 
Facebook
Google+
Instagram
Youtube
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur INTERCORDIA.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© Mai 2019 INTERCORDIA