APF France handicap 46-82
 
NEWSLETTER N°4
 
 
 
 
 

Cher-e-s ami-e-s,

En raison de l'évolution de l'épidémie de Covid-19, un nouveau confinement a été instauré à partir du jeudi 29 octobre 2020 à minuit pour une durée minimale de 4 semaines. Il concerne l'ensemble du territoire national.

La situation sanitaire exige que nous mettions entre parenthèses toutes nos activités initialement prévues dans nos locaux, jusqu'à nouvel ordre. (Braderie, Ateliers, Groupe Relais, Formation…)

Néanmoins, il sera assuré une permanence d'écoute téléphonique en délégation et nous sommes régulièrement en contact avec l'ensemble des adhédrents du territoire.

L’ensemble de l’équipe APF France handicap Lot/Tarn-et-Garonne et moi-même souhaitons que le lien physique soit conservé pour tous ceux qui le nécessitent.
Je souhaite qu’il soit possible de recevoir des personnes en entretien individuel ou d'aller à domicile, si cela est jugé nécessaire. C’est pourquoi les visites à domicile sont maintenues pour des cas précis nécessitant une assistance et en lien avec le dispositif Handi-Droits qui poursuit son activité à Montauban et à Cahors.

Le service mandataire Mand'APF continue à se développer avec la présence de Sophie DELANNOY en délégation et en visite à domicile.

Pour poursuivre dans l’actualité notre projet bulles de rêves prend forme avec le deuxième film réalisé chez un adhérent du Lot.
 
Bonne nouvelle à Cahors, puisque nous avons l'autorisation de l'ARS de continuer notre projet d'Habitat Inclusif sur le quartier de la Croix de Fer.

L’heure est également à la préparation du budget 2021 qui sera présenté lors du  Conseil APF de Région le 3 décembre 2020.

Vous l’avez donc compris, la situation nous oblige temporairement à mettre en œuvre une nouvelle forme de travail, une nouvelle forme de vie associative, mais je sais compter sur l’équipe des délégations pour s’adapter dans cette période hors du commun afin de maintenir ce lien qui nous unit.

Gardons en tête nos revendications, restons unis, nos idées en valent le coup ! Nous sommes confinés, mais ensemble !

A très vite.

Yves-Eric DESMOULINS
Directeur territorial des actions associatives Lot/Tarn-et-Garonne
 
 
 
ACTUALITES
 
# Confinement # Rebelote … quelles sorties pour les personnes en situation de handicap ?

67 millions de Français reconfinés jusqu'au 1er décembre minimum… Mais, des dérogations sont possibles, comme au printemps dernier et lors du couvre-feu. Parmi elles, l'une concerne plus spécifiquement le « déplacement des personnes handicapées et leur accompagnant ». Déjà lors du premier confinement, une attestation dérogatoire avait été mise en place pour permettre, notamment à celles ayant des troubles du comportement, de pouvoir sortir « un peu plus souvent » pour se rendre « dans des lieux porteurs de repères rassurants », selon Emmanuel Macron. Cette exception est maintenue.

En détail, quelles sorties ?
  • Plus longtemps (plus d'une heure) et plus loin que le kilomètre accordé aux Français autour de leur domicile.
  •  A pied ou en voiture.
  •  Dans un lieu de détente en plein air et ouvert au public.
  •  Plus souvent.

Quels documents à produire ?
En produisant tout document concourant à démontrer son handicap (courrier MDPH, certificat médical, Carte mobilité inclusion…), accompagné de l'attestation de déplacement dérogatoire, l'usager et son accompagnant seront donc dans leur bon droit, en respectant évidemment les gestes barrière.

Le 6 novembre 2020, Sophie Cluzel, secrétaire d’État au handicap, précise, lors d'une conférence de presse dédiée à la Covid, que le gouvernement permet de circuler librement aux personnes aveugles et malvoyantes, en produisant uniquement, en cas de contrôle, leur carte d'invalidité.

Si vous rencontrez une difficulté dans l’application de ces lois, contactez votre délégation.
 
 
INFORMATIONS
 
La PCH à vie … une loi passée (presque) inaperçue !

Le 6 mars dernier, le Parlement a définitivement adopté une proposition de loi améliorant la prestation de compensation du handicap (PCH). La limite d’âge de 75 ans va être supprimée. Son attribution à vie sera possible. Le contrôle de l’utilisation des heures d’aide humaine deviendra plus souple.

Concrètement même si le handicap doit être reconnu avant l’âge de 60 ans, les personnes pourront continuer à en bénéficier au-delà. La barrière des 75 ans est enfin tombée.

Les contrôles d’effectivité effectuées par les conseils départementaux ne pourront désormais se faire que sur une période inférieure à 6 mois. Cela permettra en outre de lisser les heures PCH Aide humaine sur la période en fonction des besoins des personnes.

Enfin, et cela représente sans doute la principale avancée de cette loi, la PCH peut être désormais attribuée à vie. Cela représente une avancée majeure… et surtout un combat à mener pour nos associations, car il est probable que les MDPH ne se précipitent pas pour ouvrir de tels droits. Pourtant cela serait une manière de désengorger les MDPH qui, très souvent, mettent plusieurs mois a traiter les dossiers de compensation.
 
 
 
 
Un masque d’un genre nouveau, 100% made in France
 
Ce masque a été pensé dans une approche inclusive. Il s’agit du premier modèle du genre ; un masque barrière homologué, lavable, antibuée et de fabrication 100% française puisque produit intégralement dans les établissements APF Entreprises.
 
Il dispose d’un grand confort d’utilisation, car il n’est pas plaqué contre le visage et peut se porter pendant 4 heures. De plus, il est constitué d’une bande transparente antibuée qui supporte un lavage à 60° au maximum 10 fois.
 
Les masques filtrent 70% des particules émises d’une taille supérieure à 3 microns. Ils sont destinés aux personnes dans le milieu professionnel ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes mais aussi des particuliers ayant des contacts réguliers.
 
Il est développé chez APF Entreprises (Evreux) qui produit le seul masque à fenêtre ayant reçu les résultats des tests réalisés par la DGA (Direction Générale de l'Armement) conformément à la note interministérielle du 29 Mars 2020. Bientôt, l’activité s’étendra à APF Entreprises Noisy-le-sec ainsi qu’à APF Entreprises Ludres (déjà fortement impliquée dans la fabrication des masques pour le Pôle Textile Alsace).
 
APF Territoire Lot/Tarn-et-Garonne
 
 
 
 
Mand'APF le service dédié aux particuliers-employeurs reste ouvert !
 
Comme lors du premier confinement, le service mandataire continue à fonctionner. La référente est en télétravail, elle peut recevoir des personnes sur rendez-vous.
 
 Mand’APF est un service spécialisé pour les personnes en situation de handicap moteur, dans la compensation du handicap.
 
Un suivi personnalisé avec un interlocuteur unique qui se déplace à domicile.
 
Un accompagnement dans l’organisation et la sécurisation de votre aide humaine.
 
Des conseils et informations juridiques sur vos droits liés au handicap à l’emploi direct.
 
Bénéficiaires de la PCH : Le coût du service est entièrement pris en charge.
 
 
 
 
DOSSIER
 
Comme vous le savez, nous sommes maintenus en situation d’urgence sanitaire et le confinement a été mis en place pour une durée de 4 semaines. Cette situation vous impacte et nous vous apportons des informations pour assurer la continuité du travail de vos salariés et leur approvisionnement en masques.
Vous constaterez que les dispositifs mis en place sont similaires à ceux de mars.
 
 
Le déplacement des assistant-e-s de vie pour travailler
Comme lors du précédent confinement, vos salariés doivent se munir :
  • d’une attestation de déplacement dérogatoire à remplir par le salarié : https://www.interieur.gouv.fr/content/download/124830/999551/file/30-10-2020-attestation-de-deplacement-derogatoire.docx#xtor=AD-322
  • d’un justificatif de déplacement professionnel à remplir par l’employeur : https://www.interieur.gouv.fr/content/download/124826/999531/file/30-10-2020-justificatif-de-deplacement-professionnel.docx#xtor=AD-324
 
L’approvisionnement des assistants de vie en masques
Comme précédemment, vos assistants de vie bénéficient d’un approvisionnement gratuit en masques via les pharmacies (50 masques pour 5 semaines). Vos salariés seront informés, dans les prochains jours, par une communication qui leur sera adressée par le centre national du CESU (cf message ci-dessous).
Si le CESU ne dispose pas de leurs coordonnées, la communication sera adressée au particulier employeur, à charge pour vous de la transmettre aux salariés.
 
Se tenir informé au quotidien
Nous vous invitons à consulter régulièrement le site https://particulier-employeur.fr/coronavirus-faq/ pour vous tenir informé des éventuelles évolutions. Ce site est mis à jour quotidiennement.
  
Soyez assurés de notre soutien, comme nous l’avons fait lors du précédent confinement.
 
 Pour toutes questions ou renseignements
Sophie Delannoy
Au 06.37.40.26.26
 
 
 
INTERVIEW

3 questions à Audrey

Je m’appelle Audrey, j’ai 39 ans. J’emploie des auxiliaires de vie depuis dix ans. J’ai toujours utilisé un service mandataire. Je suis entré dans le service mand’APF en août 2019. J’avais été mise au courant de son ouverture par l’AFM. J’avais de grosses difficultés avec mon mandataire précédent.

Qu’est-ce que vous apporte le service mand’apf ?
Le service m’apporte une aide au quotidien pour tout ce qui est administratif.
Le service répond tout à fait à mes demandes. Sophie Delannoy la référente est à l’écoute de nos besoins, elle fait toujours son maximum pour pouvoir y répondre. De plus, c’est un service spécialisé pour les personnes en situation de handicap. Le service s’adapte à ce que la personne souhaite en terme de recrutement et de modalités de gestion de ce salarié. Il ne nous impose pas un mode de fonctionnement.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus ?
Ce qui me plaît le plus
C’est un service géré par une association qui milite dans le domaine du handicap. La personne qui gère le service est dédié à cette action. Contrairement à d’autres mandataires ayant aussi la casquette de prestataire qui sont du coup difficile à joindre et qui peuvent avoir tendance à vouloir tout gérer à la place de la personne qui est l’employeur.
De plus c’est un service mandataire innovant par rapport à tous ceux que j’ai connu auparavant puisque c’est bien la personne qui est au centre de ce qu’elle veut faire et c’est bien elle l’employeur décisionnaire. Le service s’adapte en fonction de ce que la personne souhaite gérer ou non.
Mand’APF a très peu de relation avec les salariés. Du coup, il n’y a pas d’ambiguïté sur qui est l’employeur et à qui le salarié doit s’adresser. Ce qui arrive fréquemment avec d’autres mandataires.

Qu’est-ce qui vous plait le moins point à améliorer ?
Ce qui me plaît le moins
C’est un service tout nouveau donc ils n’ont pas toujours les réponses dont on a besoin tout de suite mais grâce à leurs réseaux ils arrivent toujours à nous apporter une réponse.
Ce que je regrette le plus c’est qu’il n’y a pas d’astreinte si on a un souci la nuit ou le week-end pour nous aider à trouver un remplacement d’urgence.

Pour résumer je suis très satisfaite d’être venue au service Mand’APF. Il a déjà bien évolué en un an d’existence et je lui souhaite une bonne continuation !!

Audrey Guilmet

 
 
Délégation du LOT
Nous partageons la bonne nouvelle avec vous !
 

L’ARS Occitanie nous a renouvelé sa confiance en octroyant à APF France Handicap le « forfait habitat inclusif » pour la pérennisation du projet de Cahors. Avec ce nouvel élan, nous allons pouvoir continuer d’avancer ensemble vers sa concrétisation !

 
 
 Partenariats et groupes de travail

Grâce à la contribution de nombreux partenaires, le projet a pu être réfléchi et élaboré de façon collaborative. La participation de chacun a ainsi permis d’aboutir à un projet complet et inclusif.
Le soutien apporté par :
l’ARS Occitanie, Lot Habitat, le CAUE du Lot, le Grand Cahors, la mairie de Cahors, le Conseil Départemental du Lot, la MDPH du Lot, Alisée Mozaïc, l’AFTC, les élus, les bénévoles et les adhérents d’APF France handicap ;
ainsi que par tous les autres partenaires impliqués permet au projet d’avancer en créativité et en concrétisation.
 
 
 
 
 
 

Le dispositif se situera au cœur des immeubles de la résidence Daniel Maury dans le quartier de la Croix-de-Fer à Cahors.

 
 

Prochaines étapes
Dès le premier semestre 2021, l’embauche de l’animateur du dispositif permettra de mettre en place la dynamique de groupe et d’investir le futur local collectif.
A l’automne 2021, le bailleur social livrera les appartements, permettant ainsi aux habitants d’investir leurs nouveaux logements.


 
 
Présentation de Mathilde NAVIAU, Chargée de développement vie associative
 

Depuis le vendredi 2 octobre 2020, l’APF France handicap du Lot a accueilli Mathilde Naviau, en tant que Chargée de développement des actions associatives, qui travaille du mardi au vendredi pour la délégation de Cahors. Parmi ses missions, elle est en charge de l’animation du réseau local, de l’accueil en délégation, de la gestion de projets associatifs en lien avec le plan stratégique national, de la création de partenariats locaux et de l’accompagnement des élus départementaux.

Après la première période de confinement, son objectif principal est de relancer la dynamique associative des adhérents et des bénévoles de la délégation lotoise, tout en tenant compte des restrictions dues à la crise sanitaire. En plus de prendre connaissance de la réalité du secteur en temps de crise, elle engage de nouveaux dialogues avec les acteurs stratégiques du département et a déjà fait connaissance avec un certain nombre d’adhérents, bénévoles et partenaires.
Elle est également responsable du projet Bulles de rêves, lancé pendant le confinement, et coordonne la création de contenu visuel avec les personnes intéressées par le projet. Enfin, elle s’emploie à maintenir actif le partenariat avec CFM Cahors pour l’enregistrement de l’émission bimensuelle Roue Libre, plateforme gratuite de discussions et d’interventions d’acteurs sur différents sujets et projets liés au handicap
.
Originaire de Villefranche de Rouergue (12), elle revient tout juste de deux années au Canada (Ottawa) où elle travaillait déjà à défendre les droits d’une minorité, les francophones de l’Ontario (province du Canada), il était donc logique pour elle de venir rejoindre les rangs de l’APF France handicap et d’entamer un nouveau combat avec de tous nouveaux défis. Grâce à ses études supérieures en Management du Sport (Maitrise obtenue en 2017 à l’IAE de Toulouse), Mathilde Naviau compte bien apporter dynamisme et collaboration dans ses missions et au sein du réseau dont elle a la responsabilité.

Vous pouvez aller la rencontrer à la délégation du Lot (rue Gustave Sindou à Cahors) ou encore la joindre au 05 65 35 73 03 ou à mathilde.naviau@apf.asso.fr
 
Réalité confinement COVID
Pendant le confinement, elle travaillera à maintenir le contact avec les adhérents, à garder les discussions entamées avec les partenaires actives et à planifier la sortie de crise. Elle est joignable sur son numéro de téléphone professionnel au 06 71 48 31 91

 
 
 
Emission radio Roue Libre
 
Depuis la signature de la convention de partenariat signée en début d’année, APF France handicap et CFM Cahors se sont associés dans la production d’interviews et de reportages pour l’émission Roue Libre. Sur la fréquence 100.5 et jusqu’à 2 émissions par mois, Yanick Thirard, journaliste et animateur à CFM Cahors, a déjà reçu de nombreux acteurs pour discuter des projets de la délégation du Lot, des réalités et besoins du secteur du handicap, ou encore pour échanger sur les annonces du gouvernement en terme d’aides et de gestion de crise.

Salariés, élus ou encore clients du Mand’APF, une dizaine de personnes se sont rendues au studio d’enregistrement de Cahors pour faire passer un message, présenter un projet ou lancer un appel à tous les auditeurs. Lors de l’émission diffusée le 28 octobre à 19h30 (rediffusée le 7 novembre à 13h), Mathilde Naviau, Chargée de développement des actions associatives pour la délégation du Lot de APF France handicap, est venue lancer un appel à bénévoles en rappelant que certains services de la délégation sont toujours disponibles malgré la crise sanitaire, et que des actions avec les adhérents sont toujours possibles en respectant les gestes barrières et consignes de sécurité émises par le gouvernement.
L’objectif de cet appel à bénévoles est de rappeler les besoins des personnes en situation de handicap, la nécessité du contact humain et l’appui au maintien des services.

Vous pouvez écouter (ou réécouter) les émissions précédentes sur le blog de l’APF France handicap du Lot, ou directement sur le site internet de la radio.

Réalité confinement COVID
Malgré le confinement, nous avons maintenu l’alimentation de l’émission en réalisant une séquence sur L’Inclusion par la Langue des signes, diffusée le mercredi 25 novembre à 19h30 (rediffusion prévue le samedi 5 décembre à 13 h). Si vous avez des idées à ce sujet, n’hésitez pas à nous en faire part en écrivant à Mathilde Naviau, à
mathilde.naviau@apf.asso.fr.

 
 
 
 
Projet Bulles de Rêves
 
Conçu et développé pendant la première période de confinement au printemps dernier, ce projet a pour objectif de faire parler les adhérents et les clients du Mand’APF du Lot et du Tarn-et-Garonne sur leur quotidien, les changements apportés par le coronavirus et surtout à exprimer les rêves (plus ou moins fous) qu’ils souhaitent réaliser à court ou long terme. Avec une équipe de professionnels, APF France handicap se rend chez les participants au projet et engage le dialogue dans un exercice d’expression personnelle spontané. Une fois montée, la vidéo est présentée aux participants qui décident s’ils souhaitent ou non qu’elle soit rendue publique, dans un futur plus ou moins proche, par APF France handicap. A ce jour, une vidéo a été réalisée avec un adhérent de Montauban et une seconde avec un adhérent bénéficiaire du service Mand’APF de Montfaucon est en cours de montage.

L’appel est donc lancé à tout adhérent ou client de la délégation du Lot et du Tarn-et-Garonne qui souhaite se prêter à l’exercice. Si vous êtes intéressé ou si vous avez des questions au sujet de ce projet, contactez Mathilde Naviau, Chargée de développement des actions associatives pour APF France handicap délégation du Lot à mathilde.naviau@apf.asso.fr. Tout le contenu visuel de ce moment est offert aux participants afin d’immortaliser la rencontre et de garder des souvenirs de ces échanges
.
POINT IMPORTANT : En parallèle, APF France handicap délégations du Lot et du Tarn-et-Garonne travaille à rendre son contenu numérique public accessible, c’est pourquoi toutes les vidéos seront sous-titrées et, dans la mesure du possible, un médaillon Langue des Signes sera intégré.
 
 
Le service Handi-Droits sert à informer, conseiller et orienter les personnes en situation de handicap, leur famille et les professionnels dans leurs demandes sociales et sur l’accès à leurs droits. Ce service est disponible tout simplement en appelant les délégations au numéro principal. En fonction de votre question, une organisation d’acteurs se met en place afin de vous fournir une réponse adaptée et le plus rapidement possible.

De plus, le service Handi-Droits a développé un partenariat avec le Centre de rééducation de Montfaucon ou une permanence et un lien privilégié avec l’assistance sociale sur place permettra aux patients d’accéder à ce service sur place.

Réalité confinement COVID
Dans le cadre des nouvelles mesures de confinement, la permanence à Montfaucon est impossible mais l’assistante sociale continue de recueillir les questions et de les transmettre à notre service Handi-Droits. Même en confinement, il est toujours possible d’appeler les délégations pour vos questions et de bénéficier du service. Les salariés et bénévoles du service feront le nécessaire compte tenu de la situation actuelle.

 
 
Appel à bénévoles
 

Dans le cadre de la relance des activités, APF France handicap du Lot a lancé un appel à bénévoles sur les ondes de CFM Cahors dans l’émission Roue Libre, sur les plateformes numériques de la délégation lotoise et dans ses locaux de Cahors. L’objectif, compte tenu de la crise sanitaire actuelle, est d’alimenter la liste de contacts bénévoles et d’affiner les informations sur les disponibilités et compétences disponibles afin de maintenir et réactiver ce réseau d’acteurs dévoués dès que les rassemblements et activités seront à nouveau possibles.

A l’heure actuelle, nous recherchons des bénévoles :
  • Pour des missions d’accueil en délégation (à la sortie du confinement)
  • Pour contribuer au service Handi-Droits (dès que possible)
  • Pour faire de la traduction en langue des signes (dès que possible)
  • Pour maintenir le contact avec les adhérents par téléphone ou en déplacement proche (dès que possible)
  • Pour animer des ateliers (à la sortie du confinement)
Si vous êtes intéressé, contactez Mathilde Naviau, Chargée de développement des actions associatives pour la délégation APF France handicap du Lot, à mathilde.naviau@apf.asso.fr.

Réalité confinement COVID
Malgré les nouvelles mesures de confinement, nous sommes toujours à la recherche de bénévoles pour nous appuyer dans le maintien du contact avec les adhérents et pour préparer la saison d’activités de 2021.
 
Contact : Mathilde Naviau 06 71 48 31 91
 
Parce que la crise sanitaire que nous traversons actuellement nous oblige une fois encore à nous tenir à distance, la délégation APF France handicap Aveyron vous propose, à travers cette interphase, de poursuivre la dynamique de notre vie associative et de maintenir un lien indispensable à la revendication des droits des personnes en situation de handicap. Dès à présent, l’équipe de la délégation travaille à l’animation de ce groupe afin de faciliter les échanges entre vous. Ainsi, chacun pourra désormais partager ses anecdotes comme il aurait pu le faire lors d’une visite à la délégation. À ce titre, nous comptons sur votre civisme et votre bienveillance lors de vos différents échanges.
Restons unis, soyons forts, car c’est ensemble confinés ou non que nous pourrons construite une société ouverte et inclusive.

Au plaisir de vous lire.
 
 
Délégation du Tarn-et-Garonne
 
 
Présentation de Benjamin SAINT-PASTOU 
Service civique volontaire
APF France handicap à Montauban
 
Bonjour,
Je m’appelle Benjamin Saint-Pastou, j’ai 20 ans et je vis à Montauban.
Après avoir passé mon bac je suis allé en IUT informatique mais cela ne m'a pas plus alors j’ai cherché une nouvelle orientation, j’ai choisi de faire une mission de Service Civique en attendant de confirmer mon orientation vers une reprise d’études dans le social.
J’ai donc candidaté auprès d’APF France handicap pour venir en aide aux autres et découvrir de nouvelles choses.
Cela fait donc un peu plus de 2 mois que je travaille à la délégation et tout se passe super bien. Je m’entends bien avec tout le monde, l'ambiance de travail est agréable. J'apprends à réfléchir et à travailler en équipe et je découvre des nouvelles personnes au fur et à mesure de ma mission. Je suis chargé de la mission de sensibilisation ; je dois participer au développement des ateliers et chercher des endroits pour les présenter afin de sensibiliser les gens au handicap pour qu’ils se familiarisent avec le handicap et découvrent des choses. Malgré la situation sanitaire et le confinement, je ne me décourage pas et je vais de l’avant.
 
 
 
Présentation de Louna FAUL
Service civique volontaire
APF France handicap à Montauban
 
Bonjour,
Je m'appelle Louna FAUL, j'ai 18 ans et je vis à Montauban.
J'ai obtenu un BAC SAPAT (Service Aux Personnes et Aux Territoires).  Après ce diplôme, je voulu m'inscrire en faculté de psychologie mais étant classé trop loin sur la lliste d'attente, j'ai préféré travailler pour soutenir ma famille financièrement.
Je me suis donc inscrite sur le site de l'agence service civique et trois semaines plus tard, j'étais recrutée à APF France handicap. Cela fait trois mois que j'ai intégré l'équipe et tout se passe bien. Il y a une bonne ambiance et je m'entend avec tout le monde.
J'ai appris à m'investir dans ma mission de réalisation d'activités destinées aux persones du groupe intitulé "Vivement mardi".
Après mon service civique, je souhaite partir au Québec pour rependre des études en photographie pour en faire mon métier.
 
 
 
 Confinement jour 15 533 1. Pour les personnes en situation de handicap, le confinement c’est toute l’année. 
 
Depuis plus d’un mois, nous sommes à nouveau confinés. Concrètement, nous ne pouvons pas voir nos proches et notre famille, ni aller et venir comme bon nous semble. Au jour le jour, cette situation nous pèse. Mais pour beaucoup d’entre nous, cette situation dure depuis bien plus longtemps. Parfois depuis toujours.
 
« Je vis quasiment seule 24 heures sur 24. Pour les personnes en situation de handicap, il y a un véritable isolement, confinement ou pas. » Marie-Thérèse, en situation de handicap et adhérente de l’association
 
« Moi je vis à côté d’une ville où rien n’est fait pour les personnes à mobilité réduite, en ce qui concerne les transports, les commerces... On est souvent obligés de se faire assister, c’est notre autonomie qui est en jeu. » Christophe, en situation de handicap et adhérent de l’association.
 
Dans une société où les rues, les transports et la majorité des logements ne sont pas adaptés au handicap, les difficultés à sortir de chez soi sont quotidiennes. Difficile aussi quand rien n’est accessible d’avoir une vie sociale, de se rendre chez ses proches… Pour les personnes en situation de handicap, le confinement, c’est toute l’année.
 
Depuis près de 90 ans, APF France handicap agit pour et avec les personnes en situation de handicap et leurs proches. Défense des droits, accompagnement d'enfants et adultes, lien social, soutien juridique, sensibilisation scolaire... nos champs d'intervention sont riches et variés et notre action repose essentiellement sur la générosité du grand public. Pour poursuivre nos missions, nous lançons un appel à dons, qui seront reversés à la délégation du donateur en fonction de son code postal.
 
APF France handicap est une association reconnue d’utilité publique. Les dons que nous recevons sont donc déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% de leurs montants* : un don de 100€ ne coûte donc réellement que 34€ après déduction fiscale.
 
Rendez-vous sur le site de la campagne pour découvrir plus de témoignages et faire un don à l’association : https://agir.apf-francehandicap.org/
 
*dans la limite d’un plafond égal à 20% de votre revenu imposable.
 
crédit photos : Jérôme Deya
 
 
 
 
APF France handicap du Lot
91 rue Gustave Sindou
46000 CAHORS
Tel 05 65 35 73 03
 
APF France handicap Tarn-et-Garonne
 
315 rue de Pater
82000 MONTAUBAN
Tél 05 63 63 83 12
 
 
Cet e-mail a été envoyé à sylvie.bouscary@apf.asso.fr
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur APF France handicap 46-82.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 APF France handicap 46-82