Éducation à l'ESS
 
L'année scolaire 2019-2020 restera sans doute dans l'istoire comme une année tumultueuse entre les grèves du premier trimestre qui ont perturbé les cours, et l'arrêt de l'école en présentiel avec le confinement lié à l'épidémie de la covid-19.

Le monde de l'enseignement a dû faire preuve de réactivité et de créativité pour organiser la continuité des programmes scolaires. Quant aux élèves, ils ont dû faire appel à leur motivation et leur persévérance pour suivre les programmes et faire leurs devoirs à distance. Encore fallait-il qu'ils aient accès aux outils informatiques et à l'espace nécessaire pour suivre les cours en visioconférence depuis chez eux, puisque de nombreuses familles ne disposent pas d'un ordinateur par personne, d'une bonne connexion Internet, voire d'une connexion Internet tout court. Ainsi, d'après le ministère de l'Éducation Nationale, 4% des élèves sont en décrochage scolaire depuis le début du confinement, ce qui a eu pour effet d’exacerber les inégalités scolaires.

C'est dans ce contexte général, qu'un peu partout en France ont fleuri de nombreuses initiatives de l'économie sociale et solidaire pour tenter de limiter les inégalités scolaires pendant le confinement. Ainsi, l'Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) qui permet à des élèves en difficultés d'être accompagnés tout au long de l’année par des étudiants bénévoles, a choisi de maintenir son activité en demandant à ses bénévoles de préserver les liens à distance. Grâce à un appel aux dons, l'association a également pu distribuer des ordinateurs à de nombreux élèves qui n'en possédaient pas à la maison, afin qu'ils puissent suivre correctement les cours. Les bénévoles ont d’ailleurs pu former à distance les élèves qui n’avaient pas l’habitude d’utiliser un ordinateur. Même chose en Ille et Vilaine avec le réseau d'économie circulaire et d'insertion Envie, qui a prêté pas moins de 600 ordinateurs aux collégiens du département qui en avaient le plus besoin. Si les initiatives de l'économie sociale et solidaire telles que celles-ci permettent d'apporter des solutions dans l'urgence d'une crise, elles existent pour la plupart déjà depuis longtemps et ne font que s'adapter à la situation.

Ceci est également valable pour l'éducation puisque l’éducation à l’ESS passe aujourd’hui en bonne partie par les acteurs de l'économie sociale et solidaire qui sont de plus en plus nombreux à se mobiliser. Partout en France, ces derniers oeuvrent à promouvoir et faire découvrir cette « autre manière d’entreprendre » et ses valeurs auprès des jeunes. Certains dispositifs ont d’ailleurs été mis en place pour faciliter l’intervention de professionnels de l’ESS en classe ou pour qu’élèves et professeurs montent des projets d’expérimentation, de coopération et d’intérêt général.
 
Ce « Focus », réalisé en partenariat avec L'ESPER a pour but de vous éclairer sur les grands enjeux de l'éducation à l'économie sociale et solidaire pour un « monde d'après » où l'école tient un rôle important permettant de transformer la société dans son ensemble.
 
« Coopérer et vivre ensemble ne se décrète pas, cela s’apprend dès le plus jeune âge »
 
      Une tribune de Bertrand Souquet, président de L'ESPER
 
Crises financière, économique, sociale, alimentaire, migratoire, sécuritaire, écologique et maintenant, crise sanitaire. À grand renfort de communication médiatique, nous sommes passés d’une crise à l’autre, sans reconsidérer un système économique qui, depuis des années, s’est donné comme priorité la remise en cause de l’État, en affaiblissant les services publics, la protection sociale, ainsi que l’ensemble des structures favorisant les solidarités. Cette ultime crise, particulièrement éprouvante pour l’ensemble de nos citoyens, a agi comme un révélateur. Elle a mis en lumière les dérives de notre société : la dégradation de notre système de santé et la nécessité de reconsidérer l’échelle des salaires pour certains métiers, souvent déconsidérés mais apparus comme clairement indispensables au bon fonctionnement de notre pays. Les enjeux sont désormais clairement identifiés ; ils sont économiques, mais surtout environnementaux, sociaux, juridiques et démocratiques.
 
Lire la suite
 
 
L’ESS à l’école pour expérimenter le « faire ensemble » et élargir sa vision du monde
 
Pourquoi éduquer à l'ESS ? Comment les acteurs de l'ESS s'impliquent-ils (en temps normal) pour diffuser les principes de l'ESS ? Comment faire pour que les jeunes se familiarisent aux principes de coopération et de solidarité ? À l’aune des vacances scolaires, il est déjà temps de penser à la rentrée de septembre pour la placer, plus que jamais, sous le signe de l’ESS. La Semaine pour l'ESS à l'école qui devait initialement se tenir en mars dernier, se tiendra bien du 9 au 14 novembre 2020 : l’occasion de préparer dès maintenant cet événement important.
 
Lire la suite
 
 
 
L’ESPER Guadeloupe, ou comment former enseignants et élèves à l’ESS
 
L’économie sociale et solidaire est un modèle économique qui, encore aujourd’hui, n’est pas assez enseigné dans les établissements scolaires français. L’ESPER (l’Économie Sociale Partenaire de l’École de la République) est une association réunissant 44 acteurs de l’ESS (coopératives, mutuelles, associations…) qui agissent sur l’ensemble du territoire national dans le champ de l’école et de la communauté éducative. Grâce à des correspondants locaux, L’ESPER intervient dans des établissements, à la demande des enseignants, pour sensibiliser et former les élèves à l’ESS. Rencontre pleine d’optimisme avec Martine Thalus, correspondante régionale de l’association en Guadeloupe.
 
Lire la suite
 
Ecolibri, le club zéro déchet d’un collège breton
 
 
On n’est jamais trop jeune pour devenir acteur du monde qui nous entoure, cultiver nos idées pour un monde plus juste et moins pollué ou pour avoir un impact positif… Cet engagement peut se développer tout au long de notre éducation et l’école y a une place indéniable. Tel le colibri qui peut faire sa part et avoir un impact plus large, un groupe d’élèves motivés arrive à réduire sa consommation d’emballages alimentaires en montant et animant un club zéro déchet dans leur collège. Rencontre avec Floriane Voyer, instigatrice de ce merveilleux projet, mêlant collaboration, réflexion et création zéro déchet.
 
 
 
Lire la suite
 
 
Vous êtes une personne morale (association, entreprise, université, mutuelle, etc.) ?
Vous êtes un particulier, acteur de l’ESS ou curieux sympathisant ?
Vous souhaitez vous engager auprès du think tank de l’ESS ?

En adhérant au Labo de l’ESS, vous soutenez notre démarche et accompagnez la construction de l’économie sociale et solidaire de demain.
 
 
Le Labo de l'ESS
5, rue Las Cases
75007 PARIS
www.lelabo-ess.org/
Facebook
Twitter
LinkedIn
 
 
© 2020 Le labo de l'ESS
 
 
Merci à nos partenaires :
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Le labo de l'ESS.
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter de la part du Labo de l'ESS, désabonnez-vous via le lien ci-dessous ou contactez-nous directement par e-mail : sophie@lelabo-ess.org