NEWSLETTER MCS-AURA
24 Avril 2020
 
 
 
 
Actualités du 24 avril 2020
 
 
 
En attendant un retour progressif à la normale, notre Newsletter s'adapte au contexte actuel et maintien le lien avec vous.
 
Même si une tendance à la baisse des indicateurs d'hospitalisation pour COVID-19 se poursuit et que le nombre de personnes actuellement hospitalisées dans la région est en diminution, la poursuivre des efforts de chacun d'entre nous pendant et au-delà de la période de confinement devient essentielle.
 
Nous avons voulu cette semaine vous faire partager le témoignage d'un jeune médecin généraliste qui a travaillé en unité COVID au Centre Hospitalier d'Alberville sur la période de mars.
Les compétences de Médecin Correspondant du Samu et de Médecin Généraliste ont été mises à profit de cette crise sanitaire exceptionnelle. Cette collaboration ville-hôpital a traduit l'évidence d'une complémentarité bien réelle des compétences médicales entre les professionnels de santé hospitaliers et libéraux. Elle doit s'inscrire dans la durée.
 
 
EXPERIENCE EN UNITE COVID
 
 
 
C'est assez inédit de voir la lourde machine hospitalière se réorganiser avec tant de réactivité et d'adaptabilité.
 
ll faut saluer leur travail, « réunion de crise après réunion de crise », pour transformer dans l'urgence des services fermés en unités COVID. C'est un vrai jeu d'équilibriste de composer avec les arrêts de travail ou l'embauche de nouveaux salariés, les aléas de l'approvisionnement en matériel et les contraintes hygiénistes.
 
Comment imaginer un « circuit patient » sans savoir l'ampleur de la première vague ? En peu de temps il leur fallait refaire un hôpital dans l'hôpital.
Les Français parlent « d'effort de guerre » et nos voisins outre-Rhin, d'une « épreuve d'humanité ».

Plusieurs cabinets de montagne ont spontanément proposé leur aide à la fin de ce trop court hiver. Il fallait d'abord se réorganiser : qui reste et qui descend ?
 
Je peux vous parler des unités COVID d'Albertville, hébergées dans les services fermés de chirurgie. Les équipes sont composées d’infirmières, d'agent de service hospitalier et d'aides soignantes de tous bords (chirurgie, consultations, intérim ou médecine) et de médecins généralistes (souvent médecins de montagne) ou hospitaliers.
 
Le rôle du service est double. Il s'agit d’accueillir les « cas suspects » venus des urgences et les orienter selon leurs résultats COVID . L'exercice n'est pas si simple. Les descriptions cliniques s'étoffent à mesure que nous avançons et une PCR à la sensibilité imparfaite ou un scanner ne permettent pas toujours de trancher. Ce virus est aussi une leçon d'humilité !
 
 
Le deuxième rôle de l'unité COVID est d'isoler et soigner les patients positifs et fragiles (oxygénothérapie, bronchodilatateurs en chambre d'inhalation, thromboprophylaxie...), de transférer les cas les plus sévères sur Chambéry ou Grenoble ou d'organiser des prises en charges palliatives.
 
Il faut quotidiennement faire le lien avec les familles, les visites étant souvent proscrites. C'est l'occasion de rencontrer les collègues des urgences, des services de médecine, des équipes mobiles de gériatrie ou des soins palliatifs.
 
Il faut voir dans cette crise une occasion de renforcer le lien ville-hôpital !

Si les projecteurs sont aujourd’hui tournés vers les centres hospitaliers, c'est en ambulatoire que la majorité des patients sont pris en charge.
 
Aujourd'hui nous reprenons petit à petit le chemin de nos cabinets grâce aux effets du confinement mais le fonctionnement de ces services ne s’arrêtera pas le 11 mai. Ils évolueront et si l'expérience vous intéresse, il y a fort à parier que votre aide sera la bienvenue dans les prochaines semaines...
 
Dr Guillaume Desseigne, médecin de montagne et Médecins Correspondants du Samu (MCS) aux Saisies (73)
 
RENAU
La journée du RENAU du 28 mai est reportée à l’automne prochain (date à venir).
Un nouveau dispositif dans la dotation MCS
Photo d'illustration
Il s'agit de filtres qui sont recommandés afin de protéger le courant expiratoire lorsque le patient est ventilé, avec un masque, un Fastrach®, ou une sonde endotrachéale.

Ces filtres vous seront envoyés dès que leur stock sera constitué, par le biais du réseau de distribution régional (Association MdeM RA).
Les délais d'approvisionnement sont rallongés compte tenu de la situation.

Lors des prochaines sessions de formations, le sujet sera bien sûr abordé. Une fiche mémo (ci-dessous), travaillée par le Samu et Cesu 38, est également  disponible sur votre espace MCS. Elle reprend les recommandations internationales, et les recommandations pour les MCS concernant la prise en charge des voies aériennes dans l'arrêt cardiaque en période de COVID-19.
Check-list de contrôle des voies aériennes dans l'AC en période de COVID-19
Report du congrès Urgences : Du 15 au 17 octobre 2020 - Paris
Congrès Urgences
MdeM
Médecins de Montagne Rhône-Alpes
256 rue de la République
73 000 Chambéry
T. 04 79 96 43 50
 
Nos partenaires
 
 
 
 
 
 
© 2020 Médecins de Montagne Rhône-Alpes - Numéro 5 - 24 avril 2020