Voir la version en ligne
 
 
A l'heure où j'écris ces quelques lignes, la préparation du premier salon des Cépages Rares, qui aura lieu le samedi 27 avril, bat son plein. Nos valeureux bénévoles vous accueillereront du midi au soir à Sainte-Lizaigne (proche d'Issoudun - 36) où une parcelle de Genouillet a été plantée il y a plusieurs années par la mairie. Ce cépage ne sera pas la seule star puisque plusieurs autres dégustations seront proposées (le romorantin, le pineau d'aunis, …).
Je n'ignore pas les autres projets végétaux et animaux de l'URGC, mais dans la continuité de ce premier salon, je voulais aussi signaler qu'il a été mis en place à Tours à la villa Rabelais des conférences-dégustations de vins. Pour ceux que cela interessent vous pouvez bien entendu vous rapprocher d'Agathe Lang pour prendre connaissance des jours et modalités d'inscription. A la vôtre (toujours avec modération !!)
.
Le Secrétaire
Sébastien Delaveau
 
 
 Pour renouveler votre soutien à nos actions, vous pouvez adhérer en ligne via le formulaire ci-dessous.
 
Adhérer en ligne
 
 
27 avril : Renaissance, salon-rencontre des Cépages Rares, à Sainte-Lizaigne (36)
 
Au programme de ce premier salon-rencontre organisé à Ste Lizaigne, une commune engagée depuis des années dans la relance des cépages rares : tables rondes et dégustation « 3 vignobles, 3 cépages » sous forme de « speed tasting ». Sous les fresques de l’église romane, un salon des vins rares se tiendra tout l’après-midi. Le soir, un dîner accords mets-vins préparé par Jean–Jacques DAUMY du restaurant issoldunois « La Cognette » clôturera en beauté ce premier salon-rencontre.
Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de vins rares de la région!
 
 
25 mai : Table ronde sur les cépages rares à Vitiloire, Tours (37)
 
La 17ème édition de ce salon autour des vins et de la gastronomie accueillera une table-ronde dédiée aux cépages rares, animée par Laurence Guérin, du Vinopôle. Rendez-vous le 25 mai dans les jardins de la Préfecture pour assister à cet événement !
 
 
10 juin : Foire aux ânes de Lignières (18)
 
La traditionnelle Foire du Lundi de Pentecôte se déroulera le 10 juin toute la journée, privilégiant dans son berceau, la race locale Ane Grand Noir du Berry et son concours « modèles et allures » du matin.
 
 
18 juin : soirée de conférence-dégustation de cépages rares à la Villa Rabelais, à Tours (37)
 
Suite au succès des trois précédentes éditions proposées par François Bonhomme et Agathe Lang, une nouvelle soirée ​sera organisée à la Villa Rabelais le 18 juin prochain. Que vous soyez venus ou pas aux précédentes, vous serez les bienvenus pour découvrir​ et déguster deux nouveaux cépages ​rares ​ligériens​, ​et comprendre les enjeux de leur sauvegarde et de leur renaissance.
Réservation obligatoire - entrée payante, tarif à confirmer
Infos à venir sur la page Facebook de l'URGC
 
 
 
Les collégiens s'engagent pour le Haricot rouge de Chartres
 
Fin février, les élèves du club scientifique du collège Ste Marie, à Chartres (28), ont découvert en avant-première les haricots rouges de Chartres. Ce haricot, que l'on pensait jusqu'alors disparu, nous a été confié par Cédric Godbert, producteur de semences qui l'avait en sa possession. La mission des élèves, accompagnés par leur professeure Aline Le Saux et l'URGC ? travailler à l'authentification et à la description de cette variété, pour la réhabiliter dans la région !
Une fois observé et décrit, le haricot fera l'objet d'un appel à témoins, pour tenter de retrouver d'autres semences, peut-être encore cultivées dans les jardins de la région ?
Crédit photo : Aline Le Saux
Contact : Agathe Lang
 
 
 
Plantation du conservatoire de cépages rares de Montreuil-Bellay
 
L'URGC et l'IFV avaient travaillé main dans la main ces dernières années pour la mise en place de ce conservatoire dédié à quatre cépages rares, à Montreuil-Bellay. Le travail de Julia Riffault, stagiaire URGC-Vinopôle, avait permis d'identifier les cépages à conserver de manière urgente : le gascon, le meslier St François, le genouillet et le gouget noir. Les prospections menées par Virginie Grondain (IFV) et Cécile Macé (URGC) ont permis d'identifier des plants pour produire les greffons. Ce beau travail s’est concrétisé le 5 avril dernier, par la mise en terre, à Montreuil-Bellay, de 25 plants de chaque cépage.
Crédit photo : Virginie Grondain
Contact cépages : Agathe Lang
 
 
 
A la recherche du gouget noir...
 
L'épopée du gouget noir se poursuit ; la surface de ce cépage, originaire de la région de Montluçon, est en baisse constante, et trouver des pieds sains pour une plantation s'avère complexe. Pierre Picot souhaite replanter ce cépage dans son vignoble de Vesdun (18) et ne baisse pas les bras ; l’URGC et AVCRBS l'appuient dans sa démarche. Cet hiver, un nouveau prélèvement a donc eu lieu sur la dizaine de pieds identifiés, à Tranzault et chez des particuliers du Montluçonnais. Après un passage par l'Anjou pour subir un traitement obligatoire à l'eau chaude, les greffons sont maintenant chez le pépiniériste, qui devrait pouvoir fournir des pieds à planter pour l'hiver prochain... affaire à suivre !
Contact cépages : Agathe Lang
 
 
 
Un projet d'AOP pour le mouton solognot
 
Une AOP pour l'agneau solognot, c'est un beau rêve qui avait été interrompu en 2013 faute d'éleveurs en nombre suffisant dans le berceau de la race, en Sologne. Aujourd'hui, l'installation de plusieurs jeunes avec des moutons solognots dans la Région permet d'envisager à nouveau ce projet. Un travail au long cours, puisque l'on compte généralement une dizaine d'années pour mettre en place une appellation d'origine protégée. Avec le travail déjà effectué auparavant, ils espèrent y parvenir d'ici 5 ans. Une équipe d'éleveurs motivés, dont plusieurs jeunes installés, l'appui de la chambre d'agriculture 41, de l'INAO et de l'URGC : toutes les conditions semblent en tout cas réunies pour faire aboutir ce beau projet !
Contact ovins : Fanny Moyse
 
 
 
Les légumes anciens cuisinés à toutes les sauces !
 
Cet hiver a été riche en actualité culinaires pour les légumes de la Région, avec plusieurs événements liés à la célébration du cinquième centenaire de la Renaissance, 500 ans de RenaissanceS !
C'est le lycée hôtelier Jacques Coeur, de Bourges (18), qui a lancé les festivités avec deux repas consacrés aux légumes anciens et un repas Renaissance dans son restaurant d'application : petit citrouillat puis velouté de Sucrine du Berry, Poule Noire du Berry accompagnée de navets globe St Benoit, crème de haricots Comtesse de Chambord, pomme Cravert au four... Un festival de Trésors vivants dans nos assiettes! Les élèves en salle n'ont pas non plus lésiné sur les moyens pour satisfaire les clients du restaurant d'application : de petites présentations des légumes anciens et produits régionaux réalisées par les élèves permettaient de s'instruire tout en dégustant le délicieux cocktail à la Sucrine qu'ils avaient préparé...
La préparation des rencontres culinaires des classes SEGPA à l'abbaye de Noirlac, le 28 mai prochain (500 ans de RenaissanceS) a également été à l'origine d'une grande créativité culinaire : les recettes créées par les professeurs, qui seront réalisées par les élèves pour le buffet du jour J, ont été photographiées pour créer des cartes postales. Dès le mois prochain, à vous la pâte de fruit de sucrine à la manière du Cotignac, ou le mille-feuilles de haricots Comtesse de Chambord au lard croustillant !
Et pour finir, nous avons plongé dans la Renaissance à l'auberge du Clos-Lucé, aux côtés de l'APJRC, où le sieur Sausin a réalisé quatre recettes mettant en scène des légumes anciens de la Région. Vidéos à venir !
Contact : Agathe Lang
 
 
 
Ragoût d'agneau berrichon de l'Indre et de haricots barangeonniers
 
Ingrédients :

- 300 g de poitrine d’agneau Berrichon de l’Indre (ou de collier)
- 4 petites échalotes
- une gousse d’ail
- un bocal de tomates concassées (ou des tomates fraiches en saison)
- 200 g de haricots barangeonniers trempés une nuit dans l’eau
- 3 branches de thym
- une branche de sariette
- une feuille de laurier
- une tige d’oignon frais
 
Faites chauffer un peu d’huile dans une cocotte, puis ajoutez-y la poitrine d’agneau coupée en gros morceaux. Faites-la revenir quelques instants. Quand elle est bien grillée, ajoutez l’échalote et l’ail. Mélangez pendant deux à trois minutes, puis ajoutez la tomate, les herbes aromatiques et les haricots. Couvrez d’eau à hauteur.
Laissez cuire à feu très doux ou dans un four à 150 °C, pendant 1h30 à 2h. Surveillez régulièrement au cours de la cuisson, et ajoutez un peu d’eau si le niveau baisse.
Servez avec un peu d’oignon frais ciselé et quelques feuilles de thym frais.
 
 
Vous recevez cette lettre de nouvelles quatre fois par an parce que vous vous êtes inscrits sur notre site. Si quelque chose a changé et que vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre ou que nous vous l'envoyons par erreur, vous pouvez vous désinscrire en bas de ce mail ou bien en nous envoyant un petit message !
 
 
URGC
Place du Général de Gaulle
36400 LA CHATRE
contact@urgcentre.fr
www.urgcentre.fr
Facebook
 
Ces projets sont cofinancés par l’Union européenne. L’Europe investit dans les zones rurales.
 
Ce message est adressé à {EMAIL}
Vous recevez ce message car vous vous êtes inscrit à la liste de diffusion de l'URGC.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 URGC