SNEP-FSU
 
Communiqué de presse du 16 juin
 
 
22 Juin : coup de sifflet final pour le 2S2C 
 
Le 2S2C a été présenté comme un dispositif permettant la gestion des élèves ne pouvant être accueillis dans les établissements scolaires du fait d’un protocole sanitaire strict ne permettant que des groupes de 15 élèves au maximum.

Les discours ont été dissonants tant à l’Education Nationale que chez les parlementaires de la majorité : entre un ministre annonçant que ce dispositif préfigurait l’école de demain et de nombreux cadres de l’Education Nationale et des députés de la majorité affirmant qu’il n’était que « transitoire ».

L’annonce, par le Président de la République, de la réouverture des établissements pour tous les élèves à partir du 22 Juin, aurait dû signer de facto l’arrêt du dispositif.

Mais il n’en sera rien ! Le Ministre a d’ores et déjà annoncé que le déploiement du 2S2C perdurerait pour prendre en compte, éventuellement, les élèves qui ne pourraient revenir en classe… Alors qu’ils sont tous appelés à reprendre le chemin de l’Ecole, on mesure tout de suite que les objectifs sont autres et qu’il existe bien une volonté de dessiner un nouveau projet d’Ecole recentré sur des soi-disant « fondamentaux » et des disciplines plus périphériques susceptibles d’être encadrées, sur le temps scolaire, par d’autres personnels que les enseignants.

Si la volonté est réellement d’offrir plus de « sport » aux élèves, alors il faut renforcer l’EPS, le Sport Scolaire, revoir les programmes scolaires et leur évaluation aux examens nationaux et recruter plus d’enseignants pour assurer l’EPS partout sur le territoire.
Le SNEP-FSU, si 2S2C perdure malgré l’opposition quasi générale qu’il suscite, avec les syndicats de la FSU travailleront à construire une campagne d’opinion engageant différents acteurs : enseignants du monde de l’EPS, parents d’élèves, parlementaires, associations d’élus, collectivités territoriales… contre l’affaiblissement du service public d’éducation.
 
Un collectif  de veille et d'étude se met en place sur l'analyse des conditions concrètes de mise en œuvre du dispositif. Si le Ministre continue à faire fi de toute procédure démocratique, sur ce sujet comme sur d’autres, l’année prochaine sera le théâtre de nombreux mouvements sociaux…
 
 
 
Syndicat National de l'Education Physique (FSU)
benoit.hubert@snepfsu.net, 06 03 95 92 41

 
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur SNEP-FSU.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 SNEP-FSU