["Fédération de Pêche des Hautes-Alpes"]
 
 
 
Les activités de pleine nature sont de nouveau autorisées depuis le 11 mai dans le cadre du plan de déconfinement présenté par le Gouvernement.
Les modalités de déconfinement ont précisé que l'accès aux plages, aux bords de mer et aux lacs sont interdits sauf dérogations accordées par le Préfet de chaque département à la demande des Maires concernés, laissant ainsi la possibilité au Préfet de proposer le mode de déconfinement de ces lieux spécifiques.
 
Depuis lundi 11 mai, la pêche est donc autorisée dans les cours d'eau des Hautes-Alpes. Les rivières de première et deuxième catégorie sont de nouveau accessibles.
En revanche, les lacs, plans d'eau et retenues sont toujours interdits au public, ainsi qu'aux pêcheurs.
Seule la Préfète peut accorder une dérogation à la demande des Maires.
 
Dans les Hautes-Alpes, l'activité de pêche de loisir est directement impactée par cette mesure :
Les cours d'eau de notre département sont pratiquement tous en crue avec la fonte des neiges et les pluies. La pêche possible depuis le 11 mais y est impraticable.
La possibilité de pouvoir pêcher en lacs et retenues permettrait à bon nombre de pêcheurs de pratiquer un loisir de plein air, sans aucun danger, en respectant strictement les gestes barrières, et enfin de retourner un peu de liberté, de leur environnement, après cette longue période de confinement.
 
On sait aussi que la pêche de loisir est une activité qui s'exerce très majoritairement individuellement ou, au plus, à deux ou trois personnes, jamais très proches les uns des autres.
Ils sont effectivement attachés à leur tranquillité pour plusieurs raisons et notamment le besoin de s'isoler et d'être discrets au bord de l'eau pour espérer la capture de poissons, et le besoin également de quiétude personnelle. Les pêcheurs utilisent aussi du matériel qui leur est toujours personnel. Concernant la pêche en embarcations, il s'agit principalement d'embarcations légères avec le plus souvent un seul ou deux pêcheurs à bord.
 
De plus, du point de vue économique également, la pêche dans le département représente environ 7 millions d'euros injectés dans l'économie locale, de nombreux magasins d'articles de pêche attentent avec impatience la reprise de l'activité.
 
Dans cette situation, la Fédération de Pêche des Hautes-Alpes a adressé à la Préfecture une demande de dérogation pour la pratique de notre loisir, du bord ou en bateau, dans les conditions de respect scrupuleux des gestes barrières et de la réglementation de la pêche. Un courrier a également été envoyé à l'ensemble des Maires de Communes possédant un plan d'eau ou une retenue (ainsi qu'aux Présidents d'AAPPMA), en leur précisant d'appuyer notre demande auprès de Madame La Préfète des Hautes-Alpes.
 
Nous espérons vivement que ces démarches avanceront rapidement et qu'elles nous permettront au plus tôt de retourner au bord de l'eau (de nos lacs et plans d'eau). Nous vous remercions encore pour votre confiance et nous vous tiendrons informés de la suite donnée à ces requêtes.
 
 
["Fédération de Pêche des Hautes-Alpes"]
 
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur actu.pêche05
Visitez notre site : http://peche-hautes-alpes.com
 
 
Envoyé par
SendinBlue