L'Essor
 
 
Bonjour ✋, nous sommes le jeudi 28 mai 2020 et nous vous souhaitons une bonne fin de semaine. On espère que vous profitez de ce beau temps 🌞. Mais en attendant d'en profiter ce week-end, voici trois informations dont vous allez entendre parler.
 
 
Votre newsletter évolue. Rue Bleue succède à La Lettre de L'Essor. Votre nouvelle newsletter est hebdomadaire et recense désormais les actualités marquantes de la semaine des gendarmes. Vous pouvez désormais également vous abonner par mail sur notre site pour recevoir, chaque jour, un résumé des articles publiés. Il vous suffit pour cela de remplir le formulaire "Recevez les derniers articles par mail" présent sur notre page d'accueil.
 
Des anciens du GIGN se retroussent les manches pour les soignants
 
💪 C’est une belle histoire qui fait chaud au coeur après deux mois de crise sanitaire. Dans l’ombre, des anciens du GIGN se sont démenés pour donner un coup de main aux soignants parisiens de l’AP-HP 🏥. En tout, une trentaine d’anciens - forces spéciales, gendarmes - et de réservistes ont poussé des brancards, aidé à manipuler des malades et assisté le personnel débordé des morgues hospitalières.
 

Le coup de main a été dévoilé, deux semaines après le déconfinement, dans ce très bel article 📰 de Paris-Match. Bruno T., - brevet n°171 du GIGN - a accepté de nous en dire un peu plus sur cette belle aventure. “On a vraiment marné, au moins les quinze premiers jours, cela a été un engagement total”, se souvient cet ancien gendarme gravement blessé en service il y a treize ans. 


Venus de Paris, du Sud-Ouest et même de la Réunion, les anciens avaient proposé début avril leurs services à Martin Hirsch, le patron de l’AP-HP. “Cela a duré dix minutes et il a dit banco, se souvient Bruno. Dans l’urgence, on va directement au mieux, les barrières sautent. Cela nous a plu et ça nous correspond.” Un beau rappel des valeurs du groupe: “S’engager pour la vie”.
 
Un gendarme en croisade contre Édouard Philippe
 
⚖️ L’Etat a-t-il failli dans sa protection des gendarmes? Pour ce sous-officier, la réponse est oui. Son avocat a annoncé sur la radio 📻 RTL vouloir saisir la Cour de justice de la République. L’objet de sa plainte? La pénurie des masques de protection 👮 durant la crise sanitaire. Dans ce combat, ce gendarme n’est pas seul: un collectif a annoncé le soutenir.
 

La plainte du gendarme suit d’autres requêtes déjà lancées par des policiers 👮. Un syndicat extrêmement minoritaire, Vigi-MI, avait en effet annoncé vouloir porter le fer juridique. Un combat suivi par l’une des plus importantes organisations de gardiens de la paix, Unite-SGP-Police.

 
Selon le quotidien Le Figaro (accès abonnés), ce ne sont pas moins de 71 plaintes qui ont été déposées devant la Cour de justice de la République, compétente pour juger les crimes ou délits commis par les membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions. Ces plaintes devront toutefois franchir l’étape de la commission des requêtes, qui peut classer sans suite, avant la saisie formelle de la Cour de justice de la République.
 
Dernière ligne droite pour s'inscrire au concours externe de sous-officier
 
👨‍🎓 Vous envisagez de devenir sous-officier de Gendarmerie? Attention, il ne vous reste plus qu'une semaine pour envoyer votre dossier d’inscription. La date limite est fixée au 5 juin à minuit. Pour déposer un dossier, rien de plus simple. Vous devez être âgé de 18 ans au moins et 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours externe. Vous devez également être français, titulaire du bac ou équivalent et avoir effectué votre Journée défense et citoyenneté.

Vous vous voyez bien en bleu 👮‍ ? Alors créez votre compte sur lagendarmerierecrute.fr et laissez vous guider. Dans un premier temps, vous n’aurez aucun papier à envoyer. Vous recevrez ensuite une convocation pour les épreuves d’admissibilité, soit trois heures de composition sur un sujet de culture générale, qui se tiendront le 24 septembre 2020.Si vous réussissez cette étape, il vous restera quatre demie journées d’épreuves d’admission, qui se dérouleront entre le 14 décembre 2020 et le 12 mars 2021 et composées de deux entretiens, avec un psychologue et avec un groupe d’examinateurs, ainsi que d’une épreuve d’évaluation numérique 💻 et une épreuve physique 🏃‍. Bonne chance!
 
PS: Les volontaires, gendarmes adjoints ou aspirants, les réservistes, les adjoints de sécurité et les militaires avec au moins quatre années d’ancienneté peuvent également s’inscrire au concours de sous-officier. Les épreuves et le calendrier diffèrent légèrement mais la date limite pour le dépôt de dossier reste la même.
 
Cette semaine, on vous conseille également la lecture 📖 de ces articles:
 
Ils sont trois à gagner une quatrième étoile, douze à prendre leurs premières deux étoiles. La liste des heureux élus de la dernière promotion d’officiers généraux à retrouver dans cet article et ce papier.
 

Bernard Thellier, ça vous dit quelque chose? Nous, oui. Nous avions fait le portrait de ce super gendarme hors norme dans un ancien numéro du magazine. L’ancien négociateur du GIGN s’est confié au Nouveau détective dans une série d’articles à découvrir ici (accès abonnés).

 

Par contre, il y en a qu'on va moins voir dans les reportages. Le Point relève que la justice est de plus en plus sévère sur les "cop show", ces documentaires en immersion aux côtés des forces de l'ordre.

 

C’est une rentrée à petits pas. L'école de gendarmerie de Montluçon accueille de nouveau ses élèves, avec quatre compagnies de retour. L'école ne fonctionnera cependant qu'à moitié de ses capacités.

 
Les cybergendarmes investissent les réseaux sociaux. Les militaires, qui souhaitent renforcer leurs actions de prévention, ont créé coup sur coup deux comptes sur Linkedin et Twitter. Retrouvez leurs adresses dans cet article.
 
 
A la semaine prochaine ! 
 
 
© 2020 L'Essor de la Gendarmerie
redactionweb@lessor.org
Directeur de publication: Alain Dumait
Numéro de commission paritaire: 0125 W 94160
Siret: 63201616800049
Hébergeur: Planet Hoster.
4416 Louis B. Mayer
Laval (Grand Montréal)
Québec H7P0G1
Canada
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit à Rue Bleue, la newsletter de L'Essor.
 
 
SendinBlue